Cendrillon

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xmkfb4_les-contes-defaits-cendrillon_fun[/dailymotion]Et voilà les amis, c’est bientôt les fêtes…

Et voilà les amis, c’est bientôt les fêtes…

(…)

Mon frangin Yves Hirschfeld (@Monpsyvite) m’a fait un joli cadeau.
Sept contes qu’il a réalisés, il y a quelques années, pour TF1 et Télétoon en BRICOLORAMA !
Je vais donc les diffuser dans l’épicerie et vous pourrez les partager.

Cendrillon


LES CONTES DEFAITS – Cendrillon par guybirenbaum
RÉCLAME :

Si vous voulez en savoir plus sur cette série, ici la version complète éditée par FGL Productions.
Pour les dingos séduits ou intrigués par les autres conneries de mon pote (Théâtre, jeux de société, bouquins)… Ce livre super con dont je suis l’éditeur « La Grande encyclopédie de l’échec total » (sur tous les sites de vente) ; sa pièce, Eva rêvait ; et puis aussi ses jeux de société : Speech (Cocktailgames édition), Taggle (Ledroitdeperdre.com), Comedia (Cocktailgames éditions).

1 Commentaire

  1. Mein Gott,

    Ich habe never vu ein so bad psycholyst dans ma life ! Cénormal kil stress total the dingo, later or pluto 😉

    Guy, allez donc voir un vrai de vrai Psy, un mec hein. Bicose les kem capiche nada aux Nana (cf Zola) et ortogo-na-le-ment, ou bien réciprokela ou kekchozcomçi.

    Sinon, Yves est un créateur. Ni plus… ni moins !
    C’est votre brother ? Le vrai, veux-je dire…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 Déc, 2011

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...