Sunday Morning

Velvet

Bon dimanche…

Bon dimanche…

(…)

 

 

12 Commentaires

  1. Dire que j’ai échangé le 1er Velvet(original) de ma grande soeur comme Electric Warrior de Bolan !!!!

  2. Rien à dire sous la banane, les gens?
    C’est con, c’est sensuel, c’est consensuel.

    Comme ça on comprend que le JPL, on a beau dire. Ça ne l’est pas 🙂

  3. La Factory ou lorsque les drogues dures avaient au moins le mérite de produire des délires intéressants (loin de moi l’idée de promouvoir les drogues je précise ça vaut mieux ici) 🙂
    Et si nous en sommes à vouloir tout critiquer, souvent sur la négative, autant y mettre des formes et au moins de l’humour ! Je suis tombé sur un blog dont l’écriture de l’auteur me plait bien tant celui là fait des efforts en matière de « bashing » ! 🙂
    http://odieuxconnard.wordpress.com/

  4. Watch out, a fish under.

    Play ’cause ear.

    Here.

  5. Et puis ce temps c’est quand même un mystère ! Il fait moche tout le temps et on nous explique que malgré ça les nappes phréatiques n’ont toujours pas leur compte ! Il ne pleut pas au bon moment ! Tout est farce même le temps !
    Après les seins de glace on pouvait s’attendre à un petit bout de printemps à la veille de l’été ! Que néni !
    On attendra là encore ! On passe sa vie à attendre si j’ai bien tout compris 🙂
    (pas moyen de chauffer ses vieux os au soleil des terrasses plus d’une heure)

  6. (les saints de glace c’est mieux non ?) 😉

  7. (les saints de glace c’est mieux non ?) 😉

    Sauf pour les fans de Mireille Darc. Ne parlons pas de ceux de Lou Reed ..

  8. oui le film de Lautner a laissé des traces 😉

  9. J’aimerais bien être décroché pour faire une tartine. C’est aussi bien de rester perché. Le sang coule il est rouge, l’encre noire même à la sortie de l’imprimante. Gâche ganaches, c’est dit j’y vais… (planter)

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 Mai, 2012

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...