The Man Who Shot Liberty Valance

Rétro

Le mot culte est galvaudé…

Le mot « culte » est galvaudé…

(…)

 Mais un 2 juillet, c’est impossible de ne pas penser à James Stewart, dans ce film « culte »…

 

 

Stewart est parti le 2 juillet 1997…

7 Commentaires

  1. Lorsqu’il s’agit d’un tel chef d’œuvre et d’un tel talent d’acteur le mot « culte » n’est pas du tout galvaudé !
    Ce retour récurrent sur le passé et sur l’art en général c’est pas plus mal dans le fond 😉
    Et qui va tuer les enfoirés de barbus d’ansar-din (en sardines) ? Le droit international (l’ONU) ? le droit d’ingérence du puissant voisin algérien ? La presse internationale ? John Ford aurait eu fort à faire pour continuer à nous décrire l’évolution de la même histoire millénaire où qu’on se trouve !

  2. et ça vaut pour la Syrie comme pour tout le reste ! On finira bien par trouver le mot juste pour définir la combinaison exacte de guerre et paix !

  3. Laisse tomber, ils sont incultes (rien compris à Satie qui est tellement essentiel)… Il peuvent cliquer sur mon nom… C’est très chaud (interdit aux moins de 18 ans)

    PG

  4. Un film magnifique

  5. (vous fâchez pas, PG 😉 D’ailleurs puisque vous en reparlez, je souhaitais vous remercier pour ce lien qui m’a beaucoup touché. [l’oubli est réparé])

  6. Quand j’étais jeune, j’adorais Stoddard. Plus les années passent, plus je me reconnais en Doniphon. Ce film est une merveille.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 Juil, 2012

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

« Toutes les histoires sont vraies »

« Toutes les histoires sont vraies »

Le 9 septembre je publie mon premier roman aux éditions Braquage. Voici le texte de la quatrième de couverture. Dans une suite de textes fulgurants, véritable puzzle qui donne à ce roman cousu main des allures de fausse autobiographie (où tout serait vrai), Guy...