Le rangement, c’est maintenant…

OLD

Un dimanche pluvieux, on range, on vide, on jette…

Un dimanche pluvieux, on range, on vide, on jette…

(…)

Et on tombe sur de vieilles coupures de presse, des journaux gardés dans un coin, sans qu’on sache trop pourquoi…

Il se trouve que cette couverture de l’Express a une particularité.

Elle a huit ans jour pour jour, puisqu’il s’agit de l’Express du 5 au 11 juillet 2004…

 

 

7 Commentaires

  1. Sont trop mignons !

    Pardon ! Ils étaient…

    PG

  2. Paraît qu’les histoires d’amour finissent mal, en général 😉

  3. Tant que l’express n’a pas titré « les couples du siècle » l’honneur est sauf 🙂
    Je ne sais pas si ça caractérise une époque toute cette instabilité affective, sentimentale dans les couples politiques les plus en vue !
    On peut tout de même estimer qu’il sera de plus en plus difficile pour tout ce beau monde de promouvoir l’institution du mariage, de la famille et des repères qui fondaient nos sociétés ! Si les représentants de l’ordre établi s’y mettent ça signifie bien une évolution globale qu’elle soit heureuse ou malheureuse !
    Difficile de se faire une opinion sur cette question !
    On devrait instituer un permis de conduire sa liberté (à points) 🙂

  4. Ce qui m’impressionne c’est de découvrir que ces femmes et hommes politiques, supposés occupés plus que de raison, prennent (ou trouvent) du temps pour « la romance » jusqu’au vaudeville parfois !
    J’ai une vision ringarde et austère de la politique : ma référence à l’ordre établi est complètement obsolète !
    On peut le voir comme une évolution rockn’roll généralisée tout comme on peut le voir comme une décadence aboutie !

  5. Et encore ça aurait pu être, maintenant évidemment, Nicolas avec Ségolène et François avec Cécilia!

  6. isabelle, vous êtes dingue

  7. Comme disait Pierre Dac :
    « Pourquoi, à l’instar des objets, n’existe-t-il pas un bureau des amours perdues et trouvées ? »

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

8 Juil, 2012

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

« Toutes les histoires sont vraies »

« Toutes les histoires sont vraies »

Le 9 septembre je publie mon premier roman aux éditions Braquage. Voici le texte de la quatrième de couverture. Dans une suite de textes fulgurants, véritable puzzle qui donne à ce roman cousu main des allures de fausse autobiographie (où tout serait vrai), Guy...