Tout est dans la chute !

Vel d'Hiv

Pas mieux…

Pas mieux…

(…)

De Pierre Desproges, évidemment, dans Fonds de tiroir (Seuil).

5 Commentaires

  1. « aller se faire insulter nuitamment » : ce fut le principe du 1er cabaret de Bruant à Montmartre et ce qui fit sa fortune – il avait trouvé cela plus ou moins par hasard : ayant mis toutes ses économies dans son cabaret, et voyant qu’il ne faisait que quelques entrées, un soir il injuria un des riches clients en goguette : le lendemain le type revint avec des amis et réclama le même traitement. Cela avait fait nouveauté.

    (raconté en détail dans « La vie de Toulouse-Lautrec » de l’excellent Henri Perruchot, découvert à Pâques)

  2. L’art d’aller à l’essentiel sans avoir à se draper de rien : Desproges était un grand pudique dans le fond !

  3. J’avais commander 1 caisse de « Pardon » à distribuer aux jeunes incultes qui
    ignorent tout de la rafle du Vel d’hiv !…
    Je crains de devoir augmenter ma commande…Bien à vous.
    Swanosca sur twitter.

  4. Desproges est vivant, étonnant non ?!

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

16 Juil, 2012

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

« Toutes les histoires sont vraies »

« Toutes les histoires sont vraies »

Le 9 septembre je publie mon premier roman aux éditions Braquage. Voici le texte de la quatrième de couverture. Dans une suite de textes fulgurants, véritable puzzle qui donne à ce roman cousu main des allures de fausse autobiographie (où tout serait vrai), Guy...