« Ne tirez plus sur les agences de notation »

Avocat

S’il le dit, c’est que c’est vrai…

S’il le dit, c’est que c’est vrai…

(…)

Marc Ladreit de Lacharrière, président de Fimalac et Chairman de Fitch publie dans La Revue des Deux Mondes de juillet-août un plaidoyer pour les agences de notation.

C’est le quatrième chapitre de ses « réflexions sur la crise mondiale ».

Même si le petit passage que je vous propose ne rend pas compte de l’intrégralité de sa réflexion, il ne trahit pas du tout le fond de sa pensée.

Quelque chose me dit que vous allez adorer…

 

« Ça fait plaisir »

Nota Bene Le titre du billet est entre guillemets, car c’est le titre du dernier paragraphe de l’article.

17 Commentaires

  1. C’est ce qu’on appelle « avoir du toupet », « avoir du culot » ! Voilà un homme d’influence, milliardaire de son état, qui nous décrit une situation catastrophique sans jamais nous expliquer comment une si mauvaise gestion ne l’a pas ruiné lui et ses amis dont le niveau de vie n’a cessé d’augmenter ! C’est un monde quand même ces capitalistes !
    La caractéristique des libéraux est d’oublier de faire la critique des origines de la crise dont ils sont les maitres d’œuvre (grassement rétribués par dessus le marché) !
    Ils sont schizophrènes !
    Pas un mot au sujet des banksters ! Tout est de la faute à une dépense publique non maitrisée !
    La dépense publique ce machin philanthropique qui consiste à éviter à des peuples d’aller rhabiller de plumes et de goudron tous ces milliardaires 🙂

  2. Oh, ce groupe de lycéens qui vient spontanément à une remise de prix entre ministres, c’est beau, j’en ai la larme à l’oeil!

  3. Des lycéens qui tels des robots conditionnés répètent bêtement des idées toutes faites dont le contenu porte paradoxalement une critique à l’égard d’une gouvernance libérale (puisqu’il n’ y en a pas eu d’autre) en présence même des gouvernants !
    Tout le monde est cinglé dans cette histoire de crise 🙂
    Autrement dit la gouvernance mondiale libérale va bientôt nous faire croire que des fantômes communistes ont supervisé leurs actions depuis 30 ans !

  4. ce monsieur a-t-il vu le film « Insinde Job » ? A un moment, lors d’une audition devant des sénateurs étatsuniens, le responsable d’une agence de notation avoue placidement que ses « notes » ne sont que des « avis » et n’engagent à rien !

  5. Bah en temps de guerre tout est permis…

  6. Et puis les états ont leurs « cours des comptes » quand même non ?
    Ce qui me gène dans le discours libéral de droite c’est le manque de cohérence et de courage politique : j’attends toujours qu’ils énumèrent dans le détail et par le menu les différents postes budgétaires sur lesquels on pourrait faire des économies ! Quels sont donc les besoins que la puissance publique n’aurait pas à satisfaire ? Je suis sincèrement curieux de savoir ! Je n’ai jamais entendu une réponse claire sur le sujet !
    Au moins une Margaret Thatcher n’y allait pas par quatre chemins et annonçait la couleur ! Odieuse sans doute mais très honnête !
    Les libéraux des temps modernes sont plus fourbes que jamais !

  7. J’attends toujours qu’un Coppé ou un Fillon nous annonce que nos hôpitaux bien trop couteux et sans doute inutiles se doivent de disparaitre par exemple ! Et puis les écoles au vu de leurs résultats on pourrait aussi les fermer non ? Et cette police et cette justice pourraient avantageusement être remplacé par le port d’arme obligatoire histoire de mettre de l’ambiance dans nos salles de cinéma en 3D ! Animation garantie en sus ! 🙂
    Sous l’ère Reagan-Thatcher on n’avait pas peur d’annoncer qu’il fallait tout libéraliser de A à Z et c’était même très à la mode de le crier haut et fort d’ailleurs ! On a vu le résultat !

  8. Alors lui c’est un gratiné (au sommet duquel il faudrait rajouter une cerise).
    Primo, « Nous défendons la réalité ». Mais avant tout,et déjà, « Marc Ladreit de Lacharrière, président de Fimalac et Chairman de Fitch… » (dingue comme des zigs sont tragiquement prévisibles)

  9. A mon tour je vais à l’enfant d’Andersen.

    Faudrait-il s’interdire de dire que si le chiffre d’affaires de Fimalac a baissé de presque 30% en 5ans alors que le résultat net, lui, a baissé de presque 50% sur la même période ce n’est pas étonnant avec un tel dirigeant. 😉
    D’ailleurs les investisseurs ne s’y sont pas trompés puisque le cours de bourse de Fimalac a chuté de 55% par rapport à son cours le plus haut d’il y a 5ans.

    Charles.

    Si ces élèves de TES existent vraiment (ce dont je doute), je regrette que mes impôts aient contribué à payer leur maternité, leur place en crêche, leurs transports scolaires, leurs études, etc. Pourquoi faire porter la solidarité nationale par des vieux cons, comme moi, pour de tels petits cons!

    Cela dit, il y a beaucoup d’abus. A l’Elysée, par exemple, un militaire d’un certain rang quand il était d’astreinte peut faire venir gratuitement à déjeuner à nos frais toute sa famille. Et j’imagine que ce type de dépenses existent à l’Assemblée, au Sénat et ailleurs.

  10. 😉

  11. En Espagne, au delà du Real, de 19% à 21% et le 8% aussi vers 21%.

  12. J’ai un doute sur la spontaneité de ces lycéens,ou alors ils étaient spontanément de droite!

  13. Il y aura toujours des inconditionnels de ripoux de la finance. Bernard Madoff a un fan club qui lui expédie chaque semaine des corbeilles de mets fins pour adoucir ses 150 années de prison…

  14. Ou bien vous êtes tous intelligents et je suis une buse, ou bien je suis toujours une buse, mais il vous manque un détail : ce qu’il dit concernant la dette est incontournable. Il faut la régler, ou accepter de ne plus payer de pension de retraite..
    Depuis 30 ans la dérégulation a entraîné un accroissement de richesses énorme, au profit des collectivités, via des infrastructures, de notre santé ..etc.. Ouvrez les yeux, regardez comme vos villes ont changé depuis 30 ans. Avec quel argent ?
    Le détail qui ne vous manque pas, c’est bien que le principal de la marge est restée dans les poches de quelques uns. Dont ce cher MLdL.
    Mais dans le principe, sans les agences de notation, un Sarkozy continuerait de nous faire croire que tout va bien en France, comme avec le nuage de Tchernobyl qui n’a jamais franchi les frontières. Les comptes continueraient d’être maquillés à la grecque, jusqu’à l’implosion finale, et une dévaluation appauvrissant les gens.
    Les politiciens ne font pas le ménage qui leur couterait une élection : suffit de voir l’ambiance autour du cumul des mandats. Lâches, préférant la facilité et les discours aux profondes remises en question ultra nécessaires aujourd’hui.
    Un ti gars de Neuilly en a chassé un autre, mais pour quelle avancée ?
    J’ai voté et fait voter FH, sans regret : la prochaine fois, on ressort les fourches et on coupera les têtes. Comme celle de Duflot ou Montebourg qui nous prennent pour des ânes. (Alors que je ne suis qu’un busard doré).
    A lovely qui s’en prend aux admirateurs de Madoff : ce type a été nommé par le système financier comme régulateur, et il a reproduit le système global pour son seul bénéfice. Nous sommes dans une économie « boule de neige » : digne d’une civilisation en cours d’effondrement.
    Les Allemands, vieille civilisation, proposent de suivre la voie d’une comptabilité fidèle et de supprimer quelques uns de nos gains récents parce que fondés sur l’endettement. Ils paraissent bien seuls au monde, à proposer la voix de la Raison. Peut être se souviennent-ils mieux que nous où mènent l’inconséquence et l’irresponsabilité.
    Les agences font ce job depuis des décennies, et elles sont nécessaires pour favoriser la transparence dans les comptes.

  15. Voilà ce qui s’est vraiment passé ce 7 décembre à la remise du prix de l’économie…
    Marc Ladreit de Lacharrière à tu et à toi avec « François » (Baroin), interrompu par Leïla Chaibi dénonçant les connivences de l’oligarchie :
    http://www.saisondesluttes.fr/dans-les-luttes/incruste-au-royaume-de-la-connivence
    Et après cette scène (interrompue par la gentille sécurité), les gentils lycéens sont venus féliciter Leïla, de même que les pompiers de service… Certains ont donc ouvert les yeux.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

22 Juil, 2012

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...