Vanina avec François

Normal

J’avais pris l’habitude de voir Nicolas Sarkozy débouler sur son vélo…

J’avais pris l’habitude de voir Nicolas Sarkozy débouler sur son vélo…

(…)

Vous vous souvenez des beignets de Ginette j’espère, bande d’ingrats !

 

Après, j’en rêvais

Là, j’ai eu droit à Vanina avec François…

 

 

Bon, je vais m’habituer…

3 Commentaires

  1. 🙂

  2. Bientôt un tweet de Vanina pour faire enrager Valérie T.

  3. Et donc « un assistant parlementaire de droite, blogueur sous le pseudonyme d’Autheuil », note dans un billet paru le 14 juillet que Cécile Duflot a remis la légion d’honneur à plusieurs membres de son parti, mais « l’observation reste confidentielle », avant d’être relayée par le site Internet du Point, jeudi 2 août – sans mention d’ailleurs de l’auteur d’origine.

    Et en passant l’information mise en ligne par Autheuil a été relayée par le site internet du Point, et avant cela par Guy Birenbaum sur son blog, sans que Le Monde fasse mention de ce dernier non plus.

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/08/03/cecile-duflot-a-decerne-la-legion-d-honneur-a-plusieurs-membres-de-son-parti_1741917_823448.html

    C’est le vieux principe des journalistes : le non-journaliste n’existe pas. Ses infos sont valables seulement lorsqu’elles sont reprises par un journaliste. Ce qui est publié sur un blog, info en l’occurence aisément vérifiable car publique, puis relayé, sur plusieurs blogs, n’a aucune valeur tant qu’un journaliste n’a pas repris l’information à son compte. L’avantage du blogueur c’est qu’il travaille gratuitement, on peut le plagier sans crainte, on n’a pas à le remercier ni même à le mentionner.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 Août, 2012

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

« Toutes les histoires sont vraies »

« Toutes les histoires sont vraies »

Le 9 septembre je publie mon premier roman aux éditions Braquage. Voici le texte de la quatrième de couverture. Dans une suite de textes fulgurants, véritable puzzle qui donne à ce roman cousu main des allures de fausse autobiographie (où tout serait vrai), Guy...