Tout ça ne me rajeunit pas…

51

Pfffff….

Pfffff….

(…)

J’ai retrouvé ça…

 

Concernant The Fantastic Four, le 8 août 1961 est avéré ici ou par exemple.

 

9 Commentaires

  1. Ce n’était pas mercantile comme maintenant mais c’était la voix de son (double) maître ! La preuve il s’appelait 2 Gaulle

  2. Les 50 dernières années équivalent à un temps « progrès » tel qu’on peut avoir la drôle de sensation d’avoir déjà vécu deux ou trois vies en une seule ! La génération en perpétuelle période charnière du point de vue technologique : des vraies boules de flipper en somme ! 🙂

  3. 51 ans, nous les femmes on ne peut plus avoir d’enfant, vous les hommes vous ne pouvez plus avoir de rolex.
    C’est trop tard, fallait y penser avant.
    C’est la rolexpause, une échéance dans la vie d’un homme.

  4. Saint Quentin, c’est jeune et vieux à la fois. Je sais de quoi je parle, bienvenu au club

  5. Un instant j’ai cru que vous aviez retrouvé dans vos affaires le numéro 1 des Fantastic Four… Lequel vaut une fortune aujourd’hui…
    https://www.atomicavenue.com/atomic/IssueDetail.aspx?ID=172922

    (mais David Abiker vous a peut-être briefé à propos de tout ça)

  6. Les Fantastic Four ont donc le même âge que vous… mais eux ne vieillissent pas 😉

  7. Ah bon, « Breaking Bad » meilleure série ? Meilleure que « Twin Peaks » ? Meilleure que « The Wire » ? Meilleure que les « Avengers » d’Emma Peel et de John Steed ? Meilleure que « Le Prisonnier » ? Meilleure que « Homeland » ?

    Fichtre, ça doit être sacrément bien alors… 😉

  8. Bon OK, meilleure du moment alors 🙂

    (loin devant Homeland qui ne joue pas dans la même catégorie à mon modeste goût : ça commence très bien mais le romantic twist au milieu de saison gâche tout et la saison ne s’en remet jamais vraiment, je trouve)

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

8 Août, 2012

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

« Toutes les histoires sont vraies »

« Toutes les histoires sont vraies »

Le 9 septembre je publie mon premier roman aux éditions Braquage. Voici le texte de la quatrième de couverture. Dans une suite de textes fulgurants, véritable puzzle qui donne à ce roman cousu main des allures de fausse autobiographie (où tout serait vrai), Guy...