C’est beau un Debré qui « accuse »…

LOL

Merci pour l’éclat de rire…

Merci pour l’éclat de rire…

(…)

L’un de mes bons camarades m’a fait passer hier soir un cliché désopilant.

Il se trouve dans le dossier consacré par Valeurs Actuelles à la manière dont la France soigne ses clandestins.

L’ineffable Bernard Debré (il faudrait un six tonnes pour tout le dossier…) y lance un « J’accuse »  qui ne peut être que retentissant.

Et le « J’accuse » de Bernard Debré est relevé, si je puis dire, d’une photo en situation que je vous laisse apprécier à sa juste mesure…

 

15 Commentaires

  1. J’ai en mémoire un reportage sur la 5 où l’on voyait ce guignol attendre que la cloche sonne à l’assemblée (tous les députés doivent alors entrer dans l’hémicycle)pour etre sûr d’avoir les micros pour lui seul salle des 4 colonnes !!

  2. Non Bernard ! Pas le toucher rectal.
    😉

  3. Je ne comprends pas la polémique, il est vrai que le système de soins français favorise les indigents pour une raison simple: limiter la propagation des maladies en traitant les sans-papiers. Il est moins coûteux de soigner en amont les populations à risque par des préventions et un suivi médical régulier.

  4. @Lovely : Oui.

    Mais, dans la tête d’un mec comme Debré, ça signifie : « les sans papiers viennent en France pour se faire soigner gratuitement. »

    D’ailleurs, ça fait étrangement plusieurs années que la droite, périodiquement, s’indigne de l’AME, sorte de « panier perçé » parce que « hein, vous vous rendez compte, les gens qui se lèvent tôt et qui travaillent dur pour se faire soigner alors que les sans papiers, ils font rien qu’à glander et à piquer le boulot des honnêtes français et puis ils sont soignés gratis. »

    Et puis, étrangement, à chaque projet de lois contre les immigrés, comme la loi Besson par exemple, on promet qu’on va détruire ce truc « droit-de-l-hommiste » qui « encourage la fraude ». Et puis, au dernier moment, « bim », l’AME est conservée (parce que ça reste quand même le meilleur moyen pour que le choléra ne prolifère pas en France…)

  5. mouarfff ! merci gb pour cette bonne barre de rigolade… !

  6. La polémique c’est une AME qui dispense aussi des soins de confort gratuitement à des non-cotisants quand les cotisants doivent payer ces soins de confort.
    Inutile d’invoquer le retour du choléra ..

  7. Ils sont tous cinglés 🙂 se prêter à ce genre de photo avec le regard pénétré en désignant ainsi des coupables !
    Au détour de l’affaire DSK j’ai définitivement classé cet homme dans la catégorie « commères » !

  8. Une affiche pour Knock?

    On verra bientôt des gens riches qui jettent leurs papiers pour pouvoir être soignés en mode privilégiés.
    Pour être soigné, entrez dans la clandestinité!

    Si la vignette revient, ils achèteront des vieilles voitures ou les moins puissantes, pour avoir accès au privilège d’être exonérés. Puisqu’ils chipotent des privilèges qui ne leur enlèvent rien, c’est qu’ils sont envieux des droits des plus pauvres?
    Je n’ose imaginer que le but est de protéger les classes intermédiaires qui auraient du mal à payer des soins, en prenant aux plus pauvres des pauvres l’aumône qu’on leur fait, pour épargner les plus riches?

    Alors il la connaissait personnellement Ophélia finalement?

  9. Ce n’est pas par hasard qu’il porte une blouse des hôpitaux de l’Assistance Publique. Pour mieux cacher que ce sont eux qui sont visés, on prend la précaution de poser ce leurre sur l’image.
    Sinon il poserait en costard tout naturellement.
    Les cas de fraudes explicités dans l’article montrent plus un manque d’éducation des gens qui ne voient pas l’effet négatif (même sur les soins) de l’emploi du système D.
    Et ces cas de fraudes montrent qu’on ne cherche pas à cadrer cette aide, de peur qu’elle se pérennise? Pour mieux l’accabler ensuite car c’est une générosité de façade qu’on a prévu de détruire, donc on garde de quoi lui jeter un sort?

    C’est terrible, des têtes pensantes installent des idioties grosses comme des maisons, pas parce qu’ils sont idiots mais parce qu’ils sont intelligents.
    Ils facilitent la fraude des petites gens pour mieux diluer celles des riches et puissants.
    Ne pas avoir anticipé la possibilité de passer de pharmacie en pharmacie, est-ce seulement vrai?
    Le déremboursement des non-génériques est du même ordre: du marteau piqueur contre le système de santé.
    C’est pour mettre les gens dans la situation de s’extraire du système volontairement. Si plus aucun médicaments non génériques n’est vendu, pourquoi les fabriquer? Pourquoi ne pas plus simplement fixer les prix?
    Celui qui te vole avec ton consentement, ne te vole pas que de l’argent.

  10. Et puis dans l’article on explique tout de même que c’est bien toute la chaine des « responsables » (médecins, pharmaciens) qui en profitent pour s’en mettre plein les poches !! Allons ! 🙂
    On soigne à plein tarif et deux fois plutôt qu’une pour tirer bénéfice du remboursement sécu !
    C’est tous des escrocs 🙂

  11. Et puis les labos : que le subutex par exemple soit ensuite revendu clandestinement ça leur fait une belle jambe !
    Ce qui est lamentable c’est qu’un Debré en profite pour faire de la politique de bas étage !

  12. Personnellement, c’est quasi-quotidiennement que je consulte le blog de Nanar. Qu’il est drôle !

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

24 Août, 2012

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...