François Hollande « n’est pas sécurisant… »

Les feux de l'amour

Ce n’est pas moi qui le dit !

Ce n’est pas moi qui le dit !

(…)

J’ai lu ça sur le JDD.fr

Il s’agit du livre Entre deux feux, d’Anna Cabana et Anne Rosencher (Grasset).

Anna Cabana est interviewée.

Vient une salve de questions, notamment à propos du fameux tweet de soutien de Valérie Trierweiler au candidat anti-Royal.

Quelles sont les raisons qui expliquent l’attitude de Valérie Trierweiler?

Réponse :

« Hollande est un homme qui masque ses émotions et qui n’est pas sécurisant pour une femme. Cécilia était valorisée par son mari, qui cherchait sans cesse sa main en public. Hollande, c’est l’inverse. Même quand ils dînent chez Lily Wang, le 11 juillet, pour montrer que leur couple est heureux, c’est elle qui l’attrape par le bras. Or elle a besoin de gages ».

Voilà !

C’est dit !

François Hollande n’est pas « sécurisant pour une femme ».

Et ce sont deux femmes qui l’écrivent (je n’ose imaginer l’inverse).

J’avoue que je suis un peu désarçonné par cet argument.

Sans compter que l’opposition n’a plus qu’à s’engouffrer pour l’exploiter et expliquer, une fois de plus, que les socialistes et la sécurité ne font pas bon ménage !

16 Commentaires

  1. L’analyse me semble très juste. Mais elle omet que chaque humain, en raison de sa personnalité et de son vécu, a des réactions de jalousie très diverses en intensité et en mode d’expression !

    PG

  2. Lisez le bouquin de Laurent Binet « rien ne se passe comme prévu » et vous serez rassuré..
    De plus il écrit en français, c’est encore mieux pour les pauvres ignares comme moi qui ne sont pas anglophones !

  3. Sans parler de son rapport avec les femmes qui ne concerne que lui, il y a le mot de Mélenchon, capitaine de pédalo pendant la tempête, qui apparaît aujourd’hui comme une prophétie. Ça rassure qui, qu’un Président élu en pleine crise n’ait encore rien fait depuis son élection, presque 4 mois, hors quelques photos à Brégançon ?

  4. S’il veut la sécuriser, il n’a qu’à l’épouser devant Dieu et les hommes (enfin, non : plutôt dans l’autre sens d’ailleurs) : les bonnes vieilles recettes, y a qu’ça d’vrai.

  5. Le jour où un président s’affichera célibataire pour exprimer sa réalité la démocratie se trouvera anoblie. On a eu 5 ans de comédie avec Sarkozy, douze ans de tartufferie avec Chirac, 14 ans de bigamie avec Mitterrand, ça suffit.

  6. Sans parler de son rapport avec les femmes qui ne concerne que lui, il y a le mot de Mélenchon, capitaine de pédalo pendant la tempête, qui sonne aujourd’hui comme une prophétie. Ça rassure qui, qu’un Président élu en pleine crise n’ait encore rien fait depuis son élection, presque 4 mois, hors quelques photos à Brégançon ?

  7. Test 12.

  8. Tiens, la machine ne veut plus de Galahad.

  9. Sans parler de son rapport avec les femmes qui ne concerne que lui, il y a le mot de Mélenchon, capitaine de pédalo pendant la tempête, qui apparaît aujourd’hui prémonitoire. Ça rassure qui, qu’un Président élu en pleine crise n’ait encore rien fait depuis son élection, presque 4 mois, hors quelques photos à Brégançon ?

  10. On peut y voir au contraire chez Hollande toute l’idéologie de l’égalité réelle ! Les femmes ont décidément une curieuse conception du féminisme si certaines d’entre elles en sont encore à réclamer le « soutien sécuritaire » (souvent fantasmé) de leur gars !
    Un débat dont on ne verra jamais la fin : le respect de l’autonomie de l’autre finit par être considéré comme un désintérêt sur le plan affectif ! Trop d’intérêt et le bonhomme devient étouffant et se fait taxer de jaloux !
    Bref on n’en sort pas : pas de solution miracle à cette affaire là !
    Les auteurs du livre se projettent peut être ?
    Il y a peut être une conception politique du couple : à droite la sécurité incarnée par le mâle dominant, le chef de famille et à gauche l’égalité et l’autonomie !
    On peut aussi y voir un style plus pudique chez un Hollande que chez un Sarkozy par trop démonstratif !
    Tout est question de grille de lecture et on n’emploie pas par hasard cette idée d’homme pas sécurisant 😉

  11. Et puis prendre pour exemple Cécilia c’est drôlement culotté : cette femme était tellement sécurisée qu’elle a pris la poudre d’escampette il me semble ? 🙂
    Fallait vraiment avoir besoin de placer l’idée d’un Hollande pas sécurisant pour utiliser un contre exemple aussi improbable !

  12. et puis Montebourg n’est pas très sécurisant non plus (je parle pas pour audrey; ah la la audrey…)mais de sa sortie lobbyisé sur le nucléaire.Valeurs et paroles n’ont rien de commun avec pragmatisme et intérêt.
    Ah les années passées à l’Épicerie a ingurgité la « reclame » Montebourg qui tel le roseau ne plier jamais face à l’abominable adversité.
    Quant au Sécurisant Valls lui l’Applaudi de La Rochelle; il n’attend même plus la décision du tribunal pour faire dégager les roms de sa ville.
    Pas très secure ,question valeurs republicaines

  13. Étrange ce site, étrange .. #vousavezditbizarre

  14. Cette histoire de nucléaire je n’y comprends rien ! Je suis presque prêt à soutenir les anti-nucléaire pourvu qu’on m’explique comment on va chauffer la population à un cout raisonnable, comment on va fournir une électricité à moindre danger si on veut au moins rester connecté pour pouvoir faire propagande anti-nucléaire etc….
    Ce qui m’agace chez les écolos c’est qu’ils n’osent jamais parler des contraintes en annonçant joyeusement l’exigence de transformation de la vie au quotidien ! Concrètement et sans détour si possible ! Annoncer la couleur ; en échange de ne point périr brutalement par une belle charge radioactive inopinée, par un malheureux accident, un sacré imprévu, nous vous proposons telle ou telle alternative dont les contraintes assureront éventuellement la survie de la planète ! 🙂 Les écolos n’aiment pas la caricature du retour à la bougie mais le contre-argumentaire reste très faible !
    Tout le monde veut le beurre et l’argent du beurre, tout le monde fait mine de porter intérêt à l’écologie sans que ça ne vienne toutefois modifier leur existence !
    Quand je vous dis qu’on est tous mabouls il faut parfois me croire 🙂

  15. Le titre du livre m’a fait penser à
    « entre deux joints »
    http://www.youtube.com/watch?v=QrQda5C3nzQ
    des conseils avisés:
    « t’as pas besoin de crier t’as juste à t’nir deboute »
    « ça sert à rien de brailler, mais faut qu’t’aille jusqu’au boute »
    des remarques éclairantes:
    « chez nous au Québec tout commence par un Q et finit par un bec »(bec=une bise)
    Dont je ne me souvenais plus du tout, restaient le titre et le refrain qui ne font qu’un.

    Sinon pour le nucléaire, on a su s’en passer. On est plus nombreux? Mais des zones bien peuplées savent s’en passer. On ne peut pas renoncer à l’électricité, d’accord mais ça tombe bien on a inventé des moyens pas forcément non polluants mais largement moins risqués que le nucléaire. Polluons, mais lentement.
    La marge pour économiser l’électricité est énorme. Le nucléaire n’a fait qu’inciter à la dilapider, puisqu’on ne peut maitriser la quantité produite au cours du temps. Rien que pour ça le nucléaire nuit.
    Combien de village éclairé toute la nuit, on ne sait pourquoi. De vitrines, pour la pub?

  16. « C’est moi qui le di*s* » 😉

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

27 Août, 2012

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Montrer des « monstres »

Montrer des « monstres »

Quand des médias fascinés (télévisions, radios, sites internet de médias, etc.) arrêteront de considérer qu'ils doivent tendre leurs micros et braquer leurs caméras vers n'importe quel ego qui déraille ou qui délire, au prétexte de la liberté d'expression ou de...

Sale élection 2022

Sale élection 2022

Toutes les "autorités" les plus légitimes écrivent ou annoncent que la présidentielle qui s'annonce sera extrêmement sale. J'ai même entendu dire "dégueulasse". Soit. C'est probablement exact. Mais où étaient-ils en 2002 ? Ont-ils entendu parler du juge Halphen, de...