Rien de neuf…

#OLD

11 septembre 1981…

11 septembre 1981…

(…)

La cover de l’Express…

 

#Boring

5 Commentaires

  1. Comment c’est trop la classe : la  »cover » !

    L’ai-je bien descendu ?

  2. L’homme qui sait “comment” on fait quelque chose trouvera toujours un patron pour l’employer. L’homme qui sait “pourquoi” on fait cette chose, sera le patron….
    Donc les patrons sont indispensables !

  3. C’est vrai que c’est tout de meme affligeant de voir à quel point on nous ressert les mêmes litanies depuis plus de 30 ans ! C’est plutôt désagréable cette sensation de stagnation intellectuelle sur laquelle n’a meme pas eu prise la révolution technologique de l’information !
    Le progrès est une belle illusion : si une micheline transportait les mêmes imbéciles qu’un TGV on peut éventuellement se vanter que la connerie humaine se déplace plus vite si j’ai bien compris 🙂

  4. Ça aurait été rigolo que tellement ils copient, on se retrouve avec le bandeau « mort de la guillotine » par inadvertance. On peut pas leur reprocher, ils sont hyper-vigilants à être raccord avec les faits: leur méthode consiste à rester dans le registre des non-faits dont on peut parler encore et encore pour des siècle et des siècles.

    À noter que la phrase cachée derrière cette formule est « employés, peut-on s’en passer? » qui est le véritable flag de notre époque (3 millions de chômeuses et chômeurs).
    Vous ne connaissez pas la théorie de la phrase cachée derrière? Plus on s’empresse de mettre en avant, d’énoncer une chose, de lui donner le statut d’évidence, plus on dit une autre chose, impossible à avouer pour des raisons d’image donnée à voir.

  5. « L’homme qui sait “comment” on fait quelque chose trouvera toujours un patron pour l’employer. L’homme qui sait “pourquoi” on fait cette chose, sera le patron…. »

    Les cons d’un coté, les intelligents d’un autre.

    Bonne journée à ceux qui n’auraient pas bien compris.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

7 Oct, 2012

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

« Toutes les histoires sont vraies »

« Toutes les histoires sont vraies »

Le 9 septembre je publie mon premier roman aux éditions Braquage. Voici le texte de la quatrième de couverture. Dans une suite de textes fulgurants, véritable puzzle qui donne à ce roman cousu main des allures de fausse autobiographie (où tout serait vrai), Guy...