Nouvelle télé…

ORTF

Dans mes promenades du samedi ou du dimanche, je trouve des trésors…

Dans mes promenades du samedi ou du dimanche, je trouve des trésors..

(…)

Et là, je crois que j’ai décroché la queue du Mickey.

Pour un euro…

Ce dessin de Reiser date du 13 janvier 1975…

N’hésitez pas à le partager…

 

13 Commentaires

  1. Moi, quand on me parle de culture, je sors ma télécommande…

  2. à présent c’est l’inverse, c’est la télé qui nous fait dessus non?

  3. Coup de blues avant les festivités de Noël ? L’achat de trop peut-être.

  4. Oui, mais, à l’époque, ils étaient de meilleure qualité 🙂

  5. @ blue

    j’aurais aimé la sortir

    génial =))))

  6. La télé de la page d’accueil de cette rubrique s’est faite flashée. Excès de vitesse.

  7. Pa envie de m’inscrire sur le HUFF trop galère ces paquebots…

    Même pas mal

    sur votre dernier billet, inutile de « dire » que je fais le m^me constat, mais dans cette liste que vous mentionnez, au delà du fait que ça ne coute pas un rond, plusieurs de ces initiatives créent du beau_lien, c’est pourquoi j’ai envie de le reporter ici.

    http://alternatives.blog.lemonde.fr/2012/12/19/sept-7-idees-cadeaux-a-zero-euro/#xtor=RSS-3208Et pendant 5 jours des idées

  8. Oui bien sûr, certains disent que la télé est un poison qui rend con. Et bien ceux la n’ont pas vu le premier atterrissage humain sur la lune en direct avec Neil Armstrong !
    Rien que pour cela : Vive une certaine télé…

  9. @ Albatros: je défie quiconque d’offrir à son enfant un pullover tricoté main à la place d’un Spiderman ou d’une Monster High, il faut se replacer à son âge, je n’aurais pas aimé que mes parents m’offrent un nécessaire à couture à la place de Barbie. Il faut cesser de reporter sur nos enfants une idéologie grotesque et des fantasmes artificiels.

  10. Mouais, enfin la télé m’aura montré la chute du mur de Berlin. J’étais à un âge où on n’est pas encore concerné par le monde des adultes et pourtant, chaque image est imprimée dans ma tête avec une précision photographique. Ces images dans la télé m’ont fait basculée dans un univers inconnu, moi qui n’aimait regarder que les dessins animés.
    j’ai pris conscience du Monde sans professeurs ni cours d’Histoire. Je vivais l’instant avec des parents comprenant le symbolisme fort de l’instant et souhaitant le partager avec moi.
    Comme souvent, ce n’est pas l’outil qui est con mais l’usage qu’on en fait.
    C’est pas la télé qui nous chie dessus (même si j’ai apprécié la répartie du tac au tac de Blue) mais plutôt ceux qui la font ou ceux qui la financent.
    La télé est un support d’informations formidable car accessible à tous (725 postes pour 1000 hab en 2008).
    Le nerf de la guerre, c’est son financement noyauté par des logiques économiques consuméristes. On vend des plages publicitaires entre lesquels on passe des programmes susceptibles d’attirer les coeurs de cibles visés par les entreprises.
    On ne fait pas appel à l’intelligence mais au porte-monnaie.
    A partir de là, le pari est parfois difficile de trouver de bons programmes mais ça existe encore y compris pour les enfants.
    C’est comme pour n’importe quel outil. Il est utile et nécessaire dans l’apprentissage du monde mais il se doit d’être utilisé correctement suivant l’âge et la maturité. Comme pour tout apprentissage, un adulte se doit d’être présent et accompagner l’enfant en lui laissant progressivement le droit à la réflexion personnelle sur cet outil sans l’empoissonner avec ses propres préjugés.

  11. Aux antitélé péremptoires :
    Avez-vous regardé les deux séries récentes : Borgen (sur Arte) et The newsroom (sur OCS Novo)? Si oui qu’en pensez-vous ? Si non, fermez-la !

  12. @ lOVELY DE MON COEUR…(que j’apprécie aussi pour de vrais, j’sais pas pourquoi il m e fait penser à K&rl)

    Pas le tps de vous répondre trop long
    Alors façon tvg
    un premier tps oui mais ds un second, celui qui prend celui de la réflexion, non, en rapido (dommage ici)la connaissance sans fric permet la pensée, il est juste que sans fric et sans outils, que la culture et le savoir offre, cette vision est peu viable.

    Pour autant si s’enrichir d’euros n’est pas simple voir difficile, apprendre pour comprendre à contrario, c’est possible, toute la vie…et enseigner aussi.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 Déc, 2012

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...