« Nicolas, reviens ! »

Standing Ovation

Voilà une nouvelle qui a trois jours mais n’a pas été assez diffusée…

Voilà une nouvelle qui a trois jours mais n’a pas été assez diffusée (Le Figaro)…

(…)

Je compte sur vous…

L’occasion de revoir ce grand moment…

13 Commentaires

  1. « POï POï POï » 🙂

  2. Je me marre

    Ca va calmer Lovely…

  3. Jésus, Jésus, Jésus reviens…Jésus reviens parmi les tiens…

  4. J’ai toujours eu l’impression que derrière la bonhomie du personnage, Enrico Macias était souvent à la limite de la bourde diplomatique surtout lorsqu’il cherche à être drôle : j’ai comme la sensation que c’est le genre de client qu’on a du souvent couper au montage ! 🙂

  5. Cela me surprendrait si dans 4 ans et quelques mois l’ on entendait « François reviens »

  6. E. MACIAS est de gauche mais il est ami avec N.SARKOZY depuis le jour où il a demandé à l’ex-ministre d’intérieur de régulariser des sans papiers!
    Un peu léger, non![Selon ses dires..]

  7. Michel Sardou, Enrico Macias, … où l’art de survivre après une élection.

    @ Albatros: gageons que Manuel Valls saura doper la manif en gonflant les chiffres.

  8. Donnez donnez, donnez-moi

  9. Sinon, il n’y a pas eu de captation vidéo de ce moment historique ?

  10. Gonflette, l’addiction

    Gonfler c’est un art qu’il maîtrise à la perfection alors cette fois encore il excellera….
    il faut dire qu’il a en A BAuer un coach es qualité.

  11. faut vraiment qu’il n’ait rien à f…..que d’aller à un concert d’Enrico Macias ! il a fait la quête à la fin du spectacle ? est-ce qu’ils ont pleuré ensemble de leurs malheurs passés ?

  12. POpopo…quel crétin!!!!

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

26 Jan, 2013

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

« Toutes les histoires sont vraies »

« Toutes les histoires sont vraies »

Le 9 septembre je publie mon premier roman aux éditions Braquage. Voici le texte de la quatrième de couverture. Dans une suite de textes fulgurants, véritable puzzle qui donne à ce roman cousu main des allures de fausse autobiographie (où tout serait vrai), Guy...