Nothing

Blog


(…)

11 Commentaires

  1. « Nothing can come out of nothing » (W.Shakespeare)

  2. écrire sur n’avoir rien à dire c’est déjà penser….infiniment plus tripant que de blablater sur rien….on attends…

  3. Pourtant Guy, vous avez quelque chose à dire d’intéressant mais c’est les lecteurs (et les gens de passage comme moi) du Huffington Post qui y ont droit. Je ne dis pas cela pour vous faire enrager, Lovely.

    Charles.

    Les média s’emballent sur la tête de Dick III, mais on n’entend pas grand chose sur le chef retrouvé d’Henri IV.

  4. Ben vu le billet précédent….

    c’était à tout le moins….

    Guy, promis, on vous aime.

    Prenez soin de vous.

  5. Qu’on nous donne 10 Birenbaum, et la France est sauvée (ou définitivement perdue).
    … M’enfin, c’est reparti comme en 40 alors?
    Vous avez ressorti la tenue commando? Parce que m’est avis ça va défourailler sévère.
    Tous aux abris, le fauve est laché!

  6. Interlude 😉

  7. C’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule.
    Bon ok elle était facile 🙂

  8. beaucoup à écouter, et encore plus à crier !

  9. Frédéric Lordon, à propos des éditocrates (qui ne sont, quelque part, guère que des blogueurs subventionnés) : « on ne peut pas avoir quelque chose d’intelligent à dire tous les jours à heure fixe ».

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 Fév, 2013

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Il faut que tout change… (vous connaissez la suite)

Il faut que tout change… (vous connaissez la suite)

Dans tout système politique usé, l’arrivée d’un nouvel acteur, d’un "perturbateur" est une très bonne nouvelle… D’abord, parce qu’elle donne l’illusion du renouveau ou de la nouveauté. Une illusion importante qui va faciliter l’entretien du système. Parce que - pour...

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...