Faisons succomber une bougresse

ina

Je préfère prendre les devants…

Je préfère prendre les devants…

(…)

Demain la Journée de la Femme emportera tout sur son passage.

Et je me dois d’initier les plus jeunes d’entre nous.

Ceux qui ne savent pas.

Pas encore.

Alors, j’ai choisi la veille pour les former…

7 mars 1983 !

13 Commentaires

  1. Hu hu hu !
    Quel bonheur.
    Merci☼

  2. la comédienne de l’époque a quelque chose de l’excellente Armelle 🙂

  3. j’avais cru lire « la vieille » 😉
    Pour former les jeunes c’est de bon aloi !

  4. Toujours un régal 🙂

  5. Définition tirée du Littré:
    « bougre
    nm (bou-gr’)

    1/ Nom de certains hérétiques que l’on assimilait aux albigeois.

    2/ Celui qui se livre à la débauche contre nature : dénomination venue de ce que les haines populaires accusaient les hérétiques de désordres infâmes.

    3/ Terme de mépris et d’injure, usité dans le langage populaire le plus trivial et le plus grossier. Dans ce sens, il a aussi le féminin bougresse : un vilain bougre, une méchante bougresse. « Le bougre avait juré de m’amuser six mois ; Il s’est trompé de deux…. » [La Fontaine, Poésies mêlées, CLVI]

    4/ Jurement très grossier. Ah ! b…. je me suis fait mal. Dans ce sens, ce mot ne s’écrit jamais que par sa première lettre ; et, quand il s’écrit, il se prononce bé. « Les B, les F voltigeaient sur son bec ». [Gresset, Ver-Vert] »

    Source: http://littre.reverso.net/dictionnaire-francais/definition/bougre/7852

  6. Du recul et de l’ autodérision ça fait toujours du bien

  7. 🙂 Oui mais voyez-vous Malbrouck, j’aime moins.

    Charles.

  8. Désolé de pousser la trivialité dans ses retranchements mais au Moyen âge, la bougrerie désignait bel et bien la pratique sodomite… et un bougre était, ni plus ni moins qu’un enc… Ha ben ça, j’y peux rien ! Ne tuez pas le messager.

  9. Merci Guy.

    Tu nous manques Pierre…

  10. Oui vive les pleurants!

    Désormais je parlerais d' »Yves Thréard ce pleurard » pas uniquement parce que ça rime…

    Charles.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 Mar, 2013

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...