Pfffffff

Substitute

Une folie…

Une folie…

(…)

Si j’avais su que la chronique matinale sur les blogueurs à l’Eysée provoquerait tant d’émotions, je serais resté couché…

Alors du coup j’ai causé au copain Jegoun.

Alors du coup j’ai perdu du temps…

Alors du coup, hop, pas le temps de bloguer, un jour où je parle des blogueurs.

C’est nul.

Désolé…

Mais j’ai un cadeau…

Venu du 22 avril 1966.

Une histoire de remplaçant justement (substitute)…

9 Commentaires

  1. Oui mais non. Jegoun…. Non. Trop poivrot. Y a des limites à la bienséance, même de gauche.

  2. Si tu perds ton temps en me causant… Quant à tes commentaires cinglés qui pensent que j’ai fait mes billets du jour en état d’ébriété…

    Le 22 avril 1966, je n’ai pas connu. Je suis né le lendemain. Encore merci !

  3. C’est aujourd’hui alors? Bon anniversaire monsieur un blogueur de l’Elysée.
    Il faudrait un genre de label à apposer, comme « médaillé au concours agricole » ou « valeur sure » ou « government approved ».
    (entre nous, je pense que « perdu du temps » il faut le prendre au second degré. Soyez pas succeptible)

  4. Waow, Keith Moon !
    Merci Guy

  5. Très bien pour la nostalgie mais je prefere Paul John Georges et Ringo de la même époque.

    En revanche, Mr Pinball: « Hear me, see me, feel me… »

    Et pour ceux qui, comme quelques uns d’entre nous ont eu la chance d’en revenir, c’est vrai que : Happiness Is A Warm Gun.

    She’s not a girl who misses much…
    Do do do do do do do do oh yeah.

  6. il y a deux « do » en trop, Sacha 😛
    c’est Do do do do do do… Oh yeah…

  7. KEITH MOON POWAAAA !

  8. Misquoted : tout a fait vrai !

  9. 😉

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

22 Avr, 2013

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...