Mad World

Cartoon

La « une » impeccable du New Yorker...

La « une » impeccable du New Yorker

(…)

New York a lancé, lundi 27 mai, son programme de vélos en libre-service : des Citi Bikes bleus

 

 

 

15 Commentaires

  1. « The New Yorker » : à faire lire à tous ceux qui pratiquent trop facilement l’anti-américanisme primaire. Qu’ils me citent l’équivalent en France !

  2. Un cartoon qui claque ; un bon dessinateur qui sait penser le monde en offrant en un clin d’œil l’image authentique d’un monde absurde et fou !
    Ici le miroir est d’autant plus réfléchissant que ce n’est plus un miroir 🙂
    Superbe image !

  3. Plus on a accès à des des moyens qui nous font des économies en terme d’efforts physique, plus on se dépêche aux gyms. Cette loi porte un nom qui m’échappe.

  4. Parfois je loge dans un appart qu’on me prête sur Montmartre, rue des Martyrs, et le soir je vois les camions plateforme qui remontent les vélib’ sur la butte.

    Ça me laisse songeur…

  5. Un parfait résumé

  6. Un dessin sympa qui résume bien la situation.

  7. Très bon dessin as usual.

    Charles.

    [HS:/ Je déplore naturellement l’agression dont a été victime le militant de gauche mais il ne faudrait pas non plus que cela évite aux journalistes d’éviter de parler du scandale qui consiste à voir le parque, c’est-à-dire, Christiane Taubira, requérir le meutre autorisé pourvu que l’on porte un brassard dans l’affaire Zied et Bouna à Villiers-le-Bel. /:HS]

  8. Oui, ce cartoon est vraiment « impeccable »…

    … Merci ! No Comment !

  9. HS

    Une connaissance m’a parlé de ce blog, fait par un pote à lui… 🙂
    http://www.tryangle.fr/

  10. * un pote à elle ( = à « la connaissance », même si c’est un gars… pouf pouf)

  11. 😉

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 Juin, 2013

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...