Plus qu’un kilomètre avant Waterloo

Bidon

Le vélo, comme vous ne l’avez jamais vu…

Le vélo, comme vous ne l’avez jamais vu…

(…)

Un peloton de cyclistes en habits napoléoniens luttent contre les Anglais, dans le tour d’Europe à vélo.

Jean Yanne est Napoléon, Lawrence Riesner est Masséna, Paul Mercy est Murat et Jacques Martin est Cambronne.

Dialogues aux petits oignons…

9 Commentaires

  1. Aucun respect !
    Mais un vrai bijou en effet… 🙂

    Et peut-être un clin d’oeil à Afred Jarry ( « De la Passion considérée comme course de côte »… qu’on peut trouver dans « l’Anthologie de l’Humour noir » d’André Breton par exemple)

    Juste un court extrait ici, qu’on trouvera en dessous du petit texte de Luis Rego…

    (pardon d’avance pour cette monstrueuse URL)

    http://books.google.fr/books?id=mOgsmG7QRyMC&pg=PA327&dq=%C2%AB+De+la+Passion+consid%C3%A9r%C3%A9e+comme+course+de+c%C3%B4te+%C2%BB+Jarry+extraits&hl=fr&sa=X&ei=f9vJUZHLGpGBhQeTvICgDA&ved=0CDQQ6AEwAA#v=onepage&q=%C2%AB%20De%20la%20Passion%20consid%C3%A9r%C3%A9e%20comme%20course%20de%20c%C3%B4te%20%C2%BB%20Jarry%20extraits&f=false

    PS : merci à Poisson pour ses bonnes suggestions sous le récent billet dédié à Boris Vian… 😉

  2. * ALfred Jarry !

  3. J’aimerai bien retrouver une vidéo où l’on voyait Jean Yann et Jacques Martin chanter un Twisted Domine de toute beauté… j’ai cherché mais je ne trouve pas… des idées ?

  4. Merciiiiii

  5. Rho putain je meurs c’est magnifique !

  6. PAUL MERCEY ET MERCI POUR LUI

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

25 Juin, 2013

Ina

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...