Plus personne n’oserait…

#OLD

Ce matin, dans ma balade, je suis tombé sur cette couverture…

Ce matin, dans ma balade, je suis tombé sur cette couverture…

(…)

Avouez que le jour où le Tour de France part de Corse, elle tombe à pic…

 

Qui oserait encore sortir une telle « une » ?

 

8 Commentaires

  1. Les blogueurs d´extrème-droite font encore volontiers ce genre de chose juste pour déconner.

  2. Est-ce que la semaine d’après ils ont osé « et les Bretons aussi » ?

  3. Hihihihi
    On peut tours tout oser, le problème maintenant, et de plus en plus, c’est la façon dont se sera pris/interprété.

  4. Et les bus corses sont trop hauts !

  5. Mais est-ce qu’on va cesser de me confondre avec mon homonyme !

  6. Should you find jerks in Corsica, don’t you think that there is any in Jericho : http://youtu.be/A0I18XAGdEI

    (faut bien l’amener celle-là…)

  7. Et Siné qui s’était fait brûler sa maison, sans doute pour ne pas avoir payé l' »impôt révolutionnaire ».

    Charlie hebdo faisait même rire sur les juifs et sur les rescapés des camps. Bon comme disait Coluche c’est quand même les Belges qui s’en prenaient le plus.

    Rire de tout nuit-il au « vivre ensemble » ?

  8. « Et Siné qui s’était fait brûler sa maison, sans doute pour ne pas avoir payé l’”impôt révolutionnaire” ».

    Je crois que c’est plutôt parce que Siné, grand amateur de jazz et légèrement homophobe sur les bords, a osé mettre en doute la virilité des membres des polyphonies corses.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

29 Juin, 2013

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...