Audaces

Bikini

Une merveille…

Une merveille…

(…)

Nous étions le 30 juin 1965, et l’audace était au rendez-vous…

 

 

5 Commentaires

  1. Merci: tu viens de me faire me souvenir de tous ces reportages qui nous étaient projetés entre le court métrage, l’entr’acte et le grand film au cinéma.

  2. C’est marrant de constater que selon la période de l’histoire la pudeur a des codes différents, le sein peut choquer alors qu’à une autre c’est la cheville ou le genou, ou une autre partie de l’anatomie…

    Les seins nus des années 80 ont pratiquement disparus des plages par exemple, il n’y a pas plus ou moins de pudeur, juste une perception différente.

    Une de mes sœurs a connu des attitudes hostiles parce qu’elle allaitait son enfant dans des lieux publics, on ne voit plus de femmes allaitant leur enfant, alors qu’avant c’était parfaitement banal.

    A une époque qui se veut sans tabous, libérée, étonnant non ? 🙂

    Pour le dress code masculin par contre no comment, il varie très peu 🙂

  3. Pour avoir une petite idée de la tendance des maillots de bain en 1983 : http://youtu.be/ZHwVBirqD2s

  4. Elton John en 1983.
    On est dans une époque immobile depuis?
    Entre 1938 et 1968: 30 ans de plomb.
    Entre la vidéo des maillots de bain de l’INA et Elton John, presque 30 ans, du costaud. On s’est métamorphosé.
    Entre Elton John de 1983 et le maintenant: des années de plumes, 30 ans de perdu?

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

30 Juin, 2013

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Il faut que tout change… (vous connaissez la suite)

Il faut que tout change… (vous connaissez la suite)

Dans tout système politique usé, l’arrivée d’un nouvel acteur, d’un "perturbateur" est une très bonne nouvelle… D’abord, parce qu’elle donne l’illusion du renouveau ou de la nouveauté. Une illusion importante qui va faciliter l’entretien du système. Parce que - pour...

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...