« Nicolas reviens ! »

MUG

Qui en veut ?

Qui en veut ?

(…)

Faites-vous plaisir !

 

Source

 

11 Commentaires

  1. petite ressemblance avec « Les Femmes de Stetford » ……..effrayant…..

  2. Franchement, non merci, ils ne sont pas seyants ! 🙁

  3. Hummmm… a mon avis, il va y avoir une belle bataille de copyright : Soit elle revend les trucs de la rombière de Luc Ferry, soit elle pompe à la manière d’une vulgaire entreprise chinoise.
    Le web a en mémoire un sujet datant de 2012 (aout), où Caroline Ferry, femme de Luc, présente sa marque Nicolas Reviens et… les mêmes sacs et trousses de toilette.
    http://www.rtl.fr/actualites/politique/article/la-femme-de-luc-ferry-lance-les-sacs-nicolas-reviens-7751850777

  4. Il le font, en PQ?

  5. Emmanuel… C’est sa sœur.

  6. Luc Ferry a épousé sa soeur ?

    😀

  7. C’est comme l’opposant au mariage gay Nicolas Bernard-Buss… « Ya quelqu’un qui m’a dit » qu’il était encarté à l’UMP et n’avait jamais été en taule… Ce serait pour cela que seul son avocat et Hervé Mariton avaient pu le rencontrer à Fleury. Qu’il s’agissait juste d’un moyen « d’effrayer les petits jeunes ». Une sorte de coup monté entre Manuel Valls et l’UMP pour calmer le jeu de l’opposition au mariage gay et faire naître le désir de revoir un autre « Nicolas ».

    Je n’ai pas les moyens de vérifier ce ouï-dire. Et je ne suis pas partisan de la théorie du complot. Quel journaliste d’investigation s’en charge? Mon propos n’est pas de blesser Nicolas Bernard-Buss s’il a été réellement à Fleury mais juste de démonter une éventuelle « combinazione » de l’UMP et du PS.

    Charles.
    http://charles.hautetfort.com

  8. Le bizness rend con…

  9. Du bizness, mon œil! Aucun sens du slogan.
    Il faut que ça rime! Comme « Nicolas reviens pas » ou à la rigueur « Nicolas reviens ou je tue le chien » (mais là c’est que si on ne fait pas de politique, bien sûr).

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

13 Juil, 2013

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

« Toutes les histoires sont vraies »

« Toutes les histoires sont vraies »

Le 9 septembre je publie mon premier roman aux éditions Braquage. Voici le texte de la quatrième de couverture. Dans une suite de textes fulgurants, véritable puzzle qui donne à ce roman cousu main des allures de fausse autobiographie (où tout serait vrai), Guy...