Ces formats disparus

TV

Étonnante séquence…
Étonnante séquence…

(…)

16 août 1979, Michel Rocard en vacances.

Plus de 7 minutes d’interview dans le 13 h de TF1 et quelques plans que l’on ne verrait plus à l’antenne…

 

9 Commentaires

  1. ATTENTION la vidéo met du temps à démarrer.

  2. Énorme

    j’imagine même pas les quinze heures de rushes…

  3. «… Mais je reste convaincu que ce qui nous rassemble est infiniment plus important que ce qui nous… [il allait dire « divise »] … nous fait réfléchir, et [**inaudible**] partage momentanément.»

    (à 5:20, un peu après le moment où l’image part en sucette)

  4. ok c’était «NOUS partage momentanément»… (é-vi-dem-ment)

  5. : )

  6. Guy, vous ne trompez personne, votre sac « humour de droite » est troué, il ne peut donc servir à transporter du sable. 😉

  7. l y a donc 34 ans… 34 ans de non gestion (davantage, ça commence en 1974), de déconnade, de démagogie et d’emprunts irresponsables… Toute notre vie adulte, en somme !

    Je ne l’ai vu, et longuement, en privé qu’en 1970, avec mon ami Robert Destot (qui nous a quitté) frère de Michel, maire de Grenoble et qui était à l’époque président des étudiants PSU…

    Passionnant Rocard, brillantissime. Mais ma mère le couvait du regard et je lui disais déjà : « Attention, tu n’es pas assez riche ! » (Et pourtant…)

    En 90 Rocard-Naval confirmait mon pronostic en inventant l’immonde CSG (l’impôt sur l’argent qu’on a jamais vu…)

    Tout ceci est bien triste, finalement !

    PG

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

16 Août, 2013

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

« Toutes les histoires sont vraies »

« Toutes les histoires sont vraies »

Le 9 septembre je publie mon premier roman aux éditions Braquage. Voici le texte de la quatrième de couverture. Dans une suite de textes fulgurants, véritable puzzle qui donne à ce roman cousu main des allures de fausse autobiographie (où tout serait vrai), Guy...