Ces formats disparus

TV

Étonnante séquence…
Étonnante séquence…

(…)

16 août 1979, Michel Rocard en vacances.

Plus de 7 minutes d’interview dans le 13 h de TF1 et quelques plans que l’on ne verrait plus à l’antenne…

 

9 Commentaires

  1. ATTENTION la vidéo met du temps à démarrer.

  2. Énorme

    j’imagine même pas les quinze heures de rushes…

  3. «… Mais je reste convaincu que ce qui nous rassemble est infiniment plus important que ce qui nous… [il allait dire « divise »] … nous fait réfléchir, et [**inaudible**] partage momentanément.»

    (à 5:20, un peu après le moment où l’image part en sucette)

  4. ok c’était «NOUS partage momentanément»… (é-vi-dem-ment)

  5. : )

  6. Guy, vous ne trompez personne, votre sac « humour de droite » est troué, il ne peut donc servir à transporter du sable. 😉

  7. l y a donc 34 ans… 34 ans de non gestion (davantage, ça commence en 1974), de déconnade, de démagogie et d’emprunts irresponsables… Toute notre vie adulte, en somme !

    Je ne l’ai vu, et longuement, en privé qu’en 1970, avec mon ami Robert Destot (qui nous a quitté) frère de Michel, maire de Grenoble et qui était à l’époque président des étudiants PSU…

    Passionnant Rocard, brillantissime. Mais ma mère le couvait du regard et je lui disais déjà : « Attention, tu n’es pas assez riche ! » (Et pourtant…)

    En 90 Rocard-Naval confirmait mon pronostic en inventant l’immonde CSG (l’impôt sur l’argent qu’on a jamais vu…)

    Tout ceci est bien triste, finalement !

    PG

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 Août, 2013

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...