I’m Too Sexy

WTF

Quand on fouille dans les archives, parfois, on tombe sur de drôle de trucs…

Quand on fouille dans les archives, parfois, on tombe sur de drôles de trucs…

(…)

22 août 1992… Je me demande si j’ai déjà vu plus ringard.

Et pourtant « I’m Too Sexy« , morceau du groupe anglais Right Said Fred sera classé numéro deux au Royaume Uni et numéro un aux États-Unis.

Je vous aurais prévenus…

10 Commentaires

  1. HO MY GOD!!!!!!
    Déjà je me rappelais que la chanson était super ringarde déjà en 1992 mais pas du clip….et ben…ça fait mal!

  2. Sujet intemporel et toujours traité avec autant de délicatesse : https://www.youtube.com/watch?v=G0vMQzp3oFs

    (Guy – par curiosité, tu iras lire ma réclamation sous ton post du 24 juin. Tu comprendras…)

  3. En France on a La danse des canards qui s’est vendue à des millions d’exemplaire.

  4. Je vous aurai prévenus?

  5. Je l’avais vu, Jeremy, mais que la date colle, c’est la magie…

  6. Tiens, je suis surpris et déçu.

    Je m’attendais à un commentaire sur la Une de Valeurs Actuelles.

    Vous nous parlez pourtant souvent de cette publication. Mais là, pfft, rien.

    Cela doit être quelque peu rageant d’avoir fait la promo de ce journal et de voir la dernière couverture, non?

    Charles.
    http://charles.hautetfort.com

  7. Il y a eu des suites, quelques singles en maxis & remixes qui ont pas mal marché dans la scène clubbing 🙂

  8. La ‘promo’ de ce journal, Charles, oui, bien sûr… Vous allez bien ?

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

22 Août, 2013

RSF

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...