… « François Hollande, y doit avoir peur… »

NOUVELLE STAR

Je ris sans m’arrêter…

Je ris sans m’arrêter…

(…)

Le discours de Geoffrey Carvalhinho, responsable des Jeunes UMP 93, à l’occasion du Campus Seine & Sun 2013 de Puteaux, m’a, comment dire, ÉLECTRISÉ…

Surtout, à 2’24 ne manquez sous aucun prétexte son imitation irrésistible de Nicolas Sarkozy !

Quant à la suite…

A STAR IS BORN !

8 Commentaires

  1. @Charles : ravi de relire Matzneff dans la presse mainstream. A noter qu’il a beaucoup publié pendant sa période de basse intensité médiatique.

  2. Et Najat Vallaud-Belkacem qui s’érige en expert psychiatre pour décrire le dirigeant syrien « à bout » ? Une génération de morveux insolents et démoniaques.

  3. A cet âge, il y a encore des convictions mais plus tard?

  4. A star is born, hu hu ?

    « They know what is what,
    But they don’t know what is what,
    They just strut,
    What the f*** ? » and repeat it ad libitum

    http://youtu.be/Xkm422Blpk4

  5. avec des mecs comme ça, la France avance !

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le Lab d'Europe 1 - Quand un responsable des Jeunes Pop' imite Nicolas Sarkozy dans un discours - Geoffrey CARVALHINHO - [...] ACTORS STUDIO - Il a probablement longuement répété, seul, devant sa glace. Dimanche 1er septembre, c’est devant ses copains de…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 Sep, 2013

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...