Bernard Tapie et le chômage, une archive « épouvantable »

Ina

Hallucinant…

Hallucinant…

(…)

Nous sommes le 25 septembre 1985.

J’en suis resté bouche bée…

 

14 Commentaires

  1. Qu’est-ce qui vous stupéfait le plus Guy : le mauvais jeu d’acteurs ou le fait qu’il ai vu juste, voire minimisé les conséquences de ce monde à l’époque, en devenir ?

    J’en ai vu des prédicateurs télé, des explicateurs cathodiquse (De Clozet etc), mais des ‘ ‘chounards » comme Tapie !

  2. Oui cela laisse bouche bée, tout comme l’info contenue dans cet article du… mois d’août (et pas/peu relayée depuis): François Hollande était inéligible… http://www.economiematin.fr/les-experts/item/5976-elections-presidentielles-francois-hollande-ineligible

    J’ajouterais que Nicolas Sarkozy ne l’était apparemment pas non plus puisque lui, comme François Hollande d’ailleurs, ne semble pas avoir signé sa déclaration… Excusez du peu.

    On parie que cela fait « pschitt » encore combien d’années?

    Charles.
    http://charles.hautetfort.com

  3. Guy, franchement, vous ne trouvez pas que Charles fait un peu le profiteur, la sangsue, le pique-assiette,le ramasse-miettes dans l’épicerie. Enfin je ne sais pas, j’ai peut être raté un épisode….quand je lis un blog et pas un autre j’ai mes raisons ! non ?

  4. Tout me stupéfie. Euh Yannis, je ne sais pas ce qui vous ennuie. Ici, s’ils sont polis les clients sont libres de fureter dans les rayons.

  5. Quel visionnaire, ce Nanard.

  6. my mistake, mais les clients qui essaient de refiler leur propres produits c’est quand même rare ! Mais je n’en fais pas un drame, je ne suis qu’un client parmis tant d’autres.

  7. Merci à toi Guy de me donner cette belle occasion de saluer les deux robots français les plus vendus à l’étranger : http://youtu.be/sFZjqVnWBhc

    Cocorico ! 🙂

  8. a part se servir de l’ informatique, c’ est surtout
    cela qui a changé le mode de travail, vous pouvez si voulez, a ce jour travailler dans une banque sans stylos, mais devant un clavier tout la journée

  9. links oder recht.

    c’est tres tres maladroit.

    comprend pas.

  10. A la fin l’éditocrate/rentier des médias et l’affairiste tourne le dos au « peuple », tire ses conclusions, et, navrés, vont passer à autre chose…
    Le raz-le-bol fiscal peut-être…

  11. ce qui laisse bouche bée c’est l’inamovible Drucker en animateur avec fiches bristol et Bernard Tapie a bâti sa fortune sur des discours populistes et gouailleurs.

  12. Willy de Ville, c’était la classe. Pour YannisO7, ce qui m’étonne avec Charles, c’est qu’il signe avec l’adresse de son blog alors que, et il fallait l’informer (d’ailleurs c’est ce que je fais) qu’il suffit de cliquer sur son pseudo en haut du commentaire à gauche de la date pour se retrouver, merveille de la technique sur le dit-blog. Un peu comme si il inscrivait lui-même la date et l’heure de son post. Merci qui ?

  13. La période correspond tout à fait au moment où la gaugauche molle (le parti dit socialiste) découvre le libéralisme. C’est l’époque de la deuxième gauche, celle de « Vive la crise », avec en première ligne tous les renégats habituels (le tartuffe Laurent Joffrin en tête) pour nous réclamer de nous serrer la ceinture et de nous adapter pour mieux rebondir.
    Et pour nous faire avaler la pilule, un ancien compagnon de route du parti communiste, Yves Montand. Au moins Tapie était dans son rôle.
    http://www.20minutes.fr/economie/261190-quand-yves-montand-laurent-joffrin-criaient-vive-crise

  14. 5.140.000 est le chiffe actuel… Bien vu Nanard !

    PG

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

25 Sep, 2013

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...