C’est pour ces moments-là que nous faisons de la radio…

#DCDC

C’était hier soir dans Des Clics et des Claques…

C’était hier soir dans Des Clics et des Claques…

(…)

Nous recevions Sorj Chalandon pour son grand livre Le quatrième mur (Grasset).

Normalement, la radio ce sont juste des voix, du son.

Mais je crois que cette fois, les images ne sont pas de trop…


Sorj Chalandon dans Des Clics et Des Claques par Europe1fr

 Chez David

 

13 Commentaires

  1. C’est incroyable les coïncidences. Je suis justement en train de lire « Mon traitre ». Je connaissais le militant Sorj Chalandon en tant que lecteur du Libé qui s’adressait aux pédés, drogués, taulards et marginaux de tout poil. Je subodorais l’écrivain derrière le journaliste. Et puis je l’avais perdu de vu en lisant beaucoup moins ce canard, devenu un torchon de droite à mes yeux. July n’a pas attendu Rothschild et Ration n’a pas attendu le bouffon Joffrin pour chanter « libéral nous voilà ».
    Je redécouvre Sorj Chalandon avec « Mon traitre » et cette émission d’Europe 1 (la station du marchand d’armes est bien libérale, au bon sens du terme, pour proposer une heure avec un « gauchiste ») me donne furieusement envie de me procurer « le quatrième mur ».

  2. Merci, Guy, pour cette interview.

    Charles.

  3. Et dire que j’aurais pu le rencontrer mais je ne le connaissais pas du tout et donc n’y suis pas allée….

  4. beau moment

  5. Sorj Chalandon, parenthèse dans un monde de « diarrhées » verbales (pour reprendre une expression d’un jour de fog), du genre de celle-ci :
    http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/10/18/quand-une-candidate-du-fn-compare-christiane-taubira-a-un-singe_3498062_823448.html

    Enorme quand même le souci de préciser, sans doute car ce ne devait pas aller de soi : « Un singe c’est un animal, un Noir ça reste un être humain » (notez le « ça reste » dépréciatif) suivi du routinier « je ne suis pas raciste, j’ai même des amis noirs »

  6. Prochaine étape: à partir du livre de Sorj Chalandon, un film d’Albert Dupontel avec, dans le rôle de Georges, François Cluzet ou Albert Dupontel. Ca aurait de la gueule, j’en suis sûr.

    Charles.

  7. @FPLL
    Pour « Le Monde », les propos de la bas du front traitant Christiane Taubira de singe sont « douteux ». Ah bon ? Simplement douteux ? « Le Monde » est bien indulgent. Pour moi, et pour la plupart des lecteurs je pense, il n’y a aucun doute sur la nature de ces propos.

  8. Quel privilège de pouvoir accéder à la pensée de Godin ! Comment te remercier de nous offrir ce nectar Guy ?

  9. Ce sont pour ces moments -là que j’écoute la radio. Merci pour cette parenthèse de haute tenue …
    Tous les chemins mènent à Sorj Chalandon . Je l’ « ai connu » il y a un peu plus de 20 ans grâce à l’album « Rouge » de Jean-Jacques Goldman dont il avait signé quelques textes du livre éponyme.
    Cet entretien répond à toutes mes attentes : j’ai appris, j’ai eu des envies de lecture et j’ai été émue.
    Face aux mots si choisis de Sorj Chalandon , je me suis sentie toute petite et j’ai eu envie de m’élever…

  10. Très belle émission, d’une exceptionnelle humanité ! Merci Guy ! Sans oublier David et Sorj, bien entendu…

  11. Très chouette forum de commentaires. Si les hôteliers poujadistes n’existaient pas… ils nous manqueraient.

  12. Comme tu l’imagines, j’ai déjà lu le quatrième mur… votre itv c’est juste les questions que j’aurais aimé lui poser.
    Merci mon ami
    Marion

Trackbacks/Pingbacks

  1. MC @DavidAbiker, maître de cérémonie e-commerce made in Marseille | Shake '14 conference ecommerce Marseille 24 juin 2014 - [...] anime avec le non moins fameux, sudiste et sémillant Guy BIRENBAUM, « Des Cliques et des Claques« , excellente émission radiophonique…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 Oct, 2013

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...