Frustration !

Ordinary

J’avais trouvé une vidéo formidable sur le site de l’Ina…

J’avais trouvé une vidéo formidable sur le site de l’Ina…

(…)

Le programme se nommait « Ouvrir les yeux ».

La séquence datait du 1er novembre 1969.

Un régal… Une vache à Saint-Germain-des-Prés.

Mais la vidéo ne fonctionne pas dans l’épicerie pour d’obscures raisons techniques.

Suivez le lien elle est là.

Je suis donc fort dépourvu et ne peut que vous offrir ma frustration…

8 Commentaires

  1. Vraiment très ….déjanté, ils ont bien fumé un douze feuilles!(au moins!)

    Mais au fait,la vidéo est visible dans l’épicerie pour moi sans problème!

  2. je crois que vous n’avez pas compris. Je parle d’une autre vidéo sur le site de l’ina. Suivez le lien.

  3. ha mais nan j’avais pas compris ….(dure journée)
    je viens de cliquer sur le lien excellent!

  4. Ce que ne dit pas le reportage c’est comment a fini la vache?…en juliene
    Ouais je sais blague à caractère culinaire limite mais je regarde Master chef en même temps!

  5. Très drôle de voir les gens réagir à la vision de
    Julienne l’ancêtre de Valentine au salon de
    l’agriculture chez les germano-pratins
    et pas que :-))))))
    Merci pour ce moment Guy !

  6. Pendant la fashion week lorsque Kim Kardashian se promène sur l’avenue Montaigne elle ressemble à une vache endiamantée. Bref.

  7. « On mange du cheval, c’est peut-être de la vache » est-il dit. Déjà à l’époque…

  8. Frustation en effet. Les videos musicales proposées dans cette épicerie ne marchent presque jamais chez moi en Allemagne. La GEMA (SACEM) censure presque tout, ça rigole pas.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Nov, 2013

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...