Jean Yanne et les sabots de Denver

Impertinents!

C’est une magnifique anecdote…

C’est une magnifique anecdote…

(…)

On la trouve dans l’excellent Manifeste/Impertinents du non moins remarquable Gustave Kervern (invité ce soir, à 20h, dans Des clics et des claques).

Dans ce livre, Kervern cède la parole à des « impertinents » qui racontent leurs insolences ou celles de certains de leurs modèles.

C’est ainsi que Noël Godin, l’entarteur fameux, raconte ce qui suit…

 

 

 

Déclencher une mutinerie, le rêve…

Post Scriptum On retrouve l’histoire, un peu différente (RTL et pas Inter), dans le livre de Bertrand Dicale sur Jean Yanne.

5 Commentaires

  1. La subversion au service des automobilistes. On a fait mieux…

  2. On fait toujours mieux. Surtout vous, probablement.

  3. Dominique vous devriez essayer…vous verrez ce qu’il vous en coûte de défier les lois de la république et les flics…ce n’est pas la voiture l’objet du délit mais bel et bien la -rébellion- et celle là coûte plus cher qu’un délit financier et autres vols en « cols bancs » ( je n’aime pas cette expression je la trouve vulgaire et bien trop fade pour exprimer le rapt de ce pouvoir invisible mais pas mieux en magasin ….)

    cette période de transgresseurs faisait un bien fou, comme l’émission du samedi sur plateau enfumé de Polac Michel, avec son « Droit de réponse » qui en fait, n’ était qu’un droit de dire…

  4. Tiens on m’a raconté l’histoire hier soir. Et comment il a justifié son agassement.
    J’ai donc appris pourquoi on les appelle les sabots de Denver…où ils auraient dû rester.

  5. @ Guy
    Oui, je pense avoir fait mieux en matière de subversion. Vous ne voulez tout de même pas que je fasse part de mes états de service. Qu’est-ce que vous faites de ma modestie naturelle.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 Nov, 2013

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

« Toutes les histoires sont vraies »

« Toutes les histoires sont vraies »

Le 9 septembre je publie mon premier roman aux éditions Braquage. Voici le texte de la quatrième de couverture. Dans une suite de textes fulgurants, véritable puzzle qui donne à ce roman cousu main des allures de fausse autobiographie (où tout serait vrai), Guy...