Le temps…

Speed

Débordé…

Débordé…

(…)

À plus tard…

 

2 Commentaires

  1. La quenelle, je vies de visionner « l’oeuf pondu du jour »
    je ne sais pas pour vous mais moi ce mot depuis l’enfance est imprononçable
    et de plus je ne sais pas non plus si vous avez déjà tenté, clients de l’épicerie, d’en gouter, mais il est dans le top 5 des plats(sinon le 1)des plus dégueulasses, je n’ai jamais pu en manger…
    normal, au fond, qu’il soit pris comme symbole par ces gens qui égrainent avec délectation, une « nourriture » des plus inconsommable, le mauvais goût est toujours souvent complice de la bêtise, qui elle est le terreau privilégié de la haine , celle qui s’alimente, principalement de l’ignorance des idiots.

    Je regrette la présence de nombreux français et ou immigrés d’Afrique du Nord, ils ne comprennent pas que tous les racismes toutes les formes d’exclusions ne servent qu’un seul et m^mes parti, idéologie, ici et ailleurs, celle qui les mette tous dans le m^me sac, celui dans lequel ils enferment les noirs, les juifs, les arabes et aussi les roms.
    Dieudonné est clairement un gros con qui ne me fait plus rire depuis longtemps.

  2. je viens

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 Déc, 2013

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...