Chérie, j’ai encadré Manuel Valls!

#

Voilà la dernière…

Voilà la dernière…

(…)

Manuel Valls veut encadrer Twitter.

Réaffirmant son « refus de la banalisation des discours de haine », sa volonté d’intensifier la lutte contre la diffusion de messages racistes, antisémites, homophobes, le ministre a évoqué Twitter à Lille, lors du  Forum International de la Cybersécurité : « grâce à la concertation conduite avec cet opérateur, des engagements de sa part ont pu être obtenus, concernant la suppression des contenus illicites. Twitter a mis en place des techniques permettant de restreindre l’affichage de contenus prohibés dans les seuls pays où ils sont illicites –  je pense aux contenus xénophobes et discriminatoires, illicites en France, mais pas aux Etats-Unis. » Le ministre de l’Intérieur explique que Twitter a accepté  de collaborer : « Twitter s’engage à procéder au gel des données d’enquête sur simple courriel, sans aviser les utilisateurs si les enquêteurs demandent expressément à ce que ces mesures restent confidentielles » . Ce qui n’est donc pas le cas aux Etats-Unis où, Twitter, refusant ce principe, peut prévenir ses utilisateurs. Le ministre de l’Intérieur a également évoqué « le déréférencement des # à succès, mais illicites, quand ils apparaissent dans les « Tendances » de sa page d’accueil. 

Valls encadre Twitter ?

J’encadre Manuel Valls (grâce à Schloren)

Vous non plus n’hésitez pas à encadrer Manuel Valls !

Et merci Schloren.

18 Commentaires

  1. Un cadre licorne s’impose… mais pas trouvé…

  2. C’est qui Schloren ? (je sors du cadre)

  3. Plus le temps passe et moins je peux l’encadrer celui-là…

  4. Quand ils ont censuré le tweetos
    je n’ai rien dit.
    je n’étais pas de son bord politique
    Quand ils sont venus suspendre le site Web du responsable,
    je n’ai rien dit.
    j’étais derrière mon écran
    Quand ils sont venus m’assigner en justice,
    je n’ai rien dit.
    j’avais un bon avocat
    Et, puis ils sont venus me suspendre.
    Et il ne restait plus personne pour Tweeter!

    Moralité…. La démocratie a un prix et nous allons la payer
    Cordialement,

  5. ah,il est beau…

  6. C’est un batard de Franco, visiblement !

  7. Pas mieux qu’Eric Claxon. Parfait.
    Endiguer la haine a toujours été la raison des censures et restriction des libertés. Dans tous les régimes autoritaires.

  8. il (ils)va nous faire regretter Sarko…
    Si j’avais pu imaginer un jour écrire cela….tout est si moche….

  9. Désolé Valls j’peux pas l’encadrer…

  10. Très bon Éric Claxon !

  11. D’ailleurs ca vient d’où en France cet autoritarisme d’adjudant débile qui tient lieu d’action politique, ds notre éducation?

    Parce qu’en plus on nous ferait croire qu’on aime ca etre bien rangé protégé bordé, trop faible mais réfugié ds les jupes de la république bien gardée.

    Alors qu’à la choyer comme une petite chose frêle on la fragilise, la république objet organique qui sait grandir évoluer sans gardiens ni temples.

  12. ‘solé, pas trouvé cadre pour pompier-incendiaire.

  13. Vient de voir passer une photo ou Valls pose avec des lycéens exécutant chacun une quenelle, jeunes hilares en sachant très bien la signification! Mais être sur photo quoiqu’il en coûte exige certains abandons.

  14. « Car nous sommes artistiquement encagés. »

Trackbacks/Pingbacks

  1. Dictature, quand tu n’es pas aussi loin qu’on le prétend.. | Another name to another blog - [...] qui ne compte pas s’arrêter là pour défendre ses intérêts nos libertés. Mais attention Manuel Valls s’est fait encadrer…
  2. Chérie, j’ai encadré Manuel... - [...] Voilà la dernière... Voilà la dernière... (...) Manuel Valls veut encadrer Twitter. Réaffirmant son refus de la banalisation des…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

22 Jan, 2014

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...