Karachi, la photo qui va bien…

Cliché

C’est sur le site du Monde…

C’est sur le site du Monde…

(…)

À la « une » du site.

Je me demande si ce n’est pas un peu exagéré comme cliché…

Source AFP/Alain Fulconis.

Dans l’épicerie Karachi

9 Commentaires

  1. C’est Estrosi la tête au-dessus de la main gauche de Léotard ??

  2. Oui on dirait m^me qu’il est dans la main de Léotard….

    Bien le billet du Huff….

  3. Sur la main, en fait je ne pouvais pas dire dans la poche, c’est le sens que je voulais donner à cette jolie photo de famille
    et qu’elle famille, tous les copains-copains de N. Sarkozy, c’est les juges qui doivent connaitre par cœur leur fiche d’identité….

  4. quelle
    à quand le correcteur sur votre blog Guy

  5. Si ce n’est pas Estrosi,
    C’est trop son Sosie !

    J’imagine, Sa Suffisance 1er en chaise à porteurs, se pinçant le nez, devant les juges.
    Petit Frère des Pauvres Léo, en robe de bure, doublée d’un cilice, pour faire bonne repentance à ses péchés financiers !

    Mais rassurons-nous, tous ça fera …. Pschiiitttt comme d’hab ! Il suffit de voir les sénateurs devant la levée d’immunité de leur collègue Dassault!

  6. Ah, c’était le bon temps… Léo et Constance Donadieu entraient dans le bar-à-vins de la Rue François Ier puis, une fois dans la cour intérieure, montaient taper le carton avec les comptables… pendant que les plantons gardaient les autos de fonction.

    Charles.

  7. Et Donnedieu de Vabres, le porteur de valises, ils l’ont oublié en route ?

  8. Sacré Estrosi, il a tout chipé à Jean Lefebvre, période Paul Volfoni, la meilleure.

  9. Rien que du beau monde…Il manque le principal.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 Fév, 2014

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...