Fresh Meat

Buisson

Les excellents scénaristes de House Of Cards…


Les excellents scénaristes de House Of Cards…

(…)

… devraient venir chercher des idées en France…

4 Commentaires

  1. non mais! House Of Cards est une série très sérieuse. Très loin des feuilletons français beaucoup trop fantaisistes. Même les lémuriens ne pourraient croire aux cartes biseautées du château

  2. Tiens un buisson boulogné coincé entre une french cancan et un franc caca

  3. Cher Martin je suis certaine que tu apprécieras ce texte « abscons »
    Henri Michaux « Plume » p. 35

    Un Dimanche à la campagne

    Jarrettes et Jarnetons s’avançaient sur la route débonnaire.
    Darvises et Potamons folâtraient dans
    les champs.
    Une de parmegarde, une de tarmouise, une vieille paricaridelle ramiellée et foruse se hâtait vers la ville.
    Garinettes et Farfalouves devisaient allégrement.
    S’éboulissant de groupe en groupe, un beau Ballus de la famille des Bormulacés rencontra Zanicovette. Zanicovette sourit, ensuite Zanicovette, pudique, se détourna.
    Hélas ! la paricaridelle, d’un coup d’œil, avait tout vu.
     » Zanicovette « , cria-t-elle. Zanicovette eut peur et s’enfuit.
    Le vieux soleil entouré de nuages s’abritait lentement à l’horizon.
    L’odeur de la fin du jour d’été se faisait sentir faiblement, mais profondément, futur souvenir indéfinissable dans les mémoires.
    Les embasses et les ranoulements de la mer s’entendaient au loin, plus graves que tout à l’heure. Les abeilles étaient déjà toutes rentrées. Restaient quelques moustiques en goupil.
    Les jeunes gens, les moins sérieux du village, s’acheminèrent à leur tour vers leur maisonette.
    Le village formait sur une éminence une éminence plus découpée. Olopoutre et pailloché, avec ses petits toits égrissés et croquets, il fendait l’azur comme un petit navire excessivement couvert, surponté et brillant, brillant !
    La paricaridelle excitée et quelques vieilles coquillardes, sales rides et mauvaises langues, achactées à tout, épiaient les retardataires. L’avenir contenait un sanglot et des larmes. Zanicovette dut les verser.

  4. Albatros, merci pour ce texte, nous n’en lisons pas suffisamment.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 Mar, 2014

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...