All I can tell you is it’s all showbiz

Across the water

Besoin d’air…

Besoin d’air…

(…)

De souffler.

Loin, Loin du Web.

Nobody loves you when you’re down and out
Nobody sees you when you’re on cloud nine
Everybody’s hustlin’ for a buck and a dime
I’ll scratch your back and you scratch mine

I’ve been across to the other side
I’ve shown you everything, I got nothing to hide
And still you ask me do I love you, what it is, what it is
All I can tell you is it’s all show biz
All I can tell you is it’s all show biz

Nobody loves you when you’re down and out
Nobody knows you when you’re on cloud nine
Everybody’s hustlin’ for a buck and a dime
I’ll scratch your back and you knife mine

I’ve been across the water now so many times
I’ve seen the one eyed witchdoctor leading the blind
And still you ask me do I love you, what you say, what you say
Everytime I put my finger on it, it slips away
Everytime I put my finger on it, it slips away

Well I get up in the morning and I’m looking in the mirror to see, ooo wee!
Then I’m lying in the darkness and I know I can’t get to sleep, ooo wee!

Nobody loves you when you’re old and grey
Nobody needs you when you’re upside down
Everybody’s hollerin’ ’bout their own birthday
Everybody loves you when you’re six foot in the ground

83 Commentaires

  1. D’accord.
    A très vite Guy

  2. People say I’m crazy doing what I’m doing,
    Well they give me all kinds of warnings to save me from ruin,
    When I say that I’m o.k. they look at me kind of strange,
    Surely your not happy now you no longer play the game,

    People say I’m lazy dreaming my life away,
    Well they give me all kinds of advice designed to enlighten me,
    When I tell that I’m doing Fine watching shadows on the wall,
    Don’t you miss the big time boy you’re no longer on the ball?

    I’m just sitting here watching the wheels go round and round,
    I really love to watch them roll,
    No longer riding on the merry-go-round,
    I just had to let it go,

    People asking questions lost in confusion,
    Well I tell them there’s no problem,
    Only solutions,
    Well they shake their heads and they look at me as if I’ve lost my mind,
    I tell them there’s no hurry…
    I’m just sitting here doing time,

    I’m just sitting here watching the wheels go round and round,
    I really love to watch them roll,
    No longer riding on the merry-go-round,
    I just had to let it go.

    John

  3. Comment ne pas aimer le grand John ?

    PG

  4. Everybody but me.
    I hate John Lennon is six feet under the grass or the stone or a crosswalk. Ou dans ma cave.
    And i hope to GB de recevoir plein de showbizous, mais pas trop compromettants 🙂 .

  5. L’amour ne peut dépasser un mètre quarante.
    Au delà, se brise la complicité.
    Il faut parler trop fort
    Commence la distance
    Bientôt l’indifférence
    Sauf.
    Qu’importe la distance,
    Qu’importe le moment
    Qu’importe le lieu
    On aime toujours les fous.

  6. Come as you are,
    as you were,
    As I want you to be
    As a friend,
    As a friend,
    As an old memory
    Take your time, hurry up
    The choice is yours, don’t be late.
    Take a rest, as a friend, As an old memory
    Memory yeah
    Memory yeah
    Memory yeah

    Come doused in mud, soaked in bleach
    As I want you to be
    As a trend, as a friend, As an old memory
    Memory, yeah
    Memory, yeah
    Memory, yeah

    And I swear that I don’t have a gun
    No, I don’t have a gun
    No, I don’t have a gun

    *Solo*

    Memory yeah, Memory yeah,
    Memory yeah, Memory yeah.[don’t have a gun]

    And I swear that I don’t have a gun
    No, I don’t have a gun
    No, I don’t have a gun
    No, I don’t have a gun
    No, I don’t have a gun
    No, I don’t have a gun
    Memory yeah, Memory, yeah.

    🙂

    À bientôt Guy

    http://www.youtube.com/watch?v=vabnZ9-ex7o

  7. Le temps qu’il faut
    Par ces temps de grosses pollutions, il est urgent de trouver du bon air, s’oxygéner.
    Prendre de la hauteur, ses distances me parait une bien belle et sage décision.

    Vos lecteurs n’en seront que plus satisfait.

  8. Puisque la rareté crée la valeur, le cours du Birenbaum est à la hausse.

  9. #TakeCare

  10. Un coup de blues ?

  11. @Martin

    Gros grains petits grains
    Des petits grains de folie ne sont ils pas de petits grains de beauté ?…

    De fantaisie ?

    Mais aussi celle à partir de laquelle, toute culture prend racine.

    Sans oublier le gros_grain, ruban qui donne toute sa noblesse à un borsalino comme jadis il marquait si joliment la taille des jupes des filles des années 60….

    Le plus beau grain qui me vient à l’esprit aujourd’hui est sans conteste celui ci, un bien jolie brin_ de_ grain
    Cadeau Martin

    https://www.youtube.com/watch?v=zyQzKHGdO8c&list=RDzyQzKHGdO8c#t=113

  12. Albatros,
    Merci pour B Fontaine.
    aujourd’hui plus que jamais la liberté est bravoure
    sans répit, sans re-lâche il faut la reconstruire
    l’amour, la bravoure sont nos folies

  13. Et la résistance sa grande voile,

    d’ailleurs il semblerait qu’une brise tendrait à la sortir du grain dans lequel on la tient prisonnière, soufflons fort pour que les vents contraires ne faiblissent pas…

    Bon we

  14. Ça se sent que vous êtes toujours là à attendre dans l’ombre…

  15. Collector,
    Je ricole, ils racolent
    Pardonnez ce hors sujet mais ce haut moment de télévision réunissant Caron et Polony en critique littéraire face à une Christine Angot médusée et moi qui ouvrait la bouche comme une carpe face à cet instant téléfarce, un bijoux dans le genre…

    Après cette performance il devrait postuler à la Quinzaine Littéraire….
    http://reviewer.lavoixdunord.fr/fr/tv/actualites/88566/on-n-est-pas-couche-christine-angot-ne-se-laisse-pas-faire-par-natacha-polony-video/

  16. Revenez-nous vite !

  17. Albatros,
    Tout le onde a raison, parce que tout le monde à tort, ou l’inverse. Comme beaucoup, Christine Angot a raison SES livres se lisent pages après pages à la queue leu leu, on prend ou on prend pas. Aymeric Caron a raison un livre est un lieu libéré ou chacun y installe sa vie et ses paquets, qu’importe l’auteur, qu’il soit lit, eau, berges ou rives, la barque, la destination est de la décision du lecteur. Restent les grosses niqueuses et gros niqueurs gros consommateurs de godes insensibles aux asphodèles, ignorants la vertu des lèvres de l’orchidée.

  18. show-biz – show-beuze – Chaud bise

  19. Belle pause
    Beau Bol
    d’air
    à très vite !

  20. Sage décision, comme toujours.

  21. Oui, cela fait un bien fou de s’éloigner de la toile! Tu manques, mais comme on t’aime on respecte! Prends soin de toi et des tiens. Mais reviens nous quand même, un jour….

  22. On avait dit pas le tour du monde

  23. On inverse les rôles dans la pub ?
    T’as voulu remplacer Nabilla!
    C’est du boulot!!!!!
    Non mais allô! Quoi?

  24. Allez Guy revenez !!!

    Oui c’est vrai, tous ces cons ont voté à droite mais il reste un tour.

    Eh puis, ils ne savent pas ce qu’ils font. Ce sont des sots.

  25. @ Sacha du 16

    Esseulée entre les linéaires, j’étais fort marrie devant les étals vides et les restes de salades défraichies.
    Même si je comprenais les vacances de notre épicier, je ne pouvais m’empêcher de ronchonner:
    « Si même les vieux briscards nous font des coups de mou, on est pasdans la merde » ne pouvais-je réprimer.
    Autrement dit, ce moment de solitude dans cette épicerie déserte venait couronner, ce qu’on appelle une magnifique journée de merde. Journée qui ne serait pas adoucie par une douceur dénichée ici.
    J’étais furax contre l’épicier, contre les autres clients se la jouant compréhensifs (Que dalle, oui.) (Avouez le tous que vous trépignez comme des gosses devant un sachet de bonbons vide), contre la terre entière en fait.

    Et puis j’ai lu votre commentaire et allez savoir pourquoi, j’ai eu mon premier vrai sourire de la journée. Tout rond, sincère et le nuage gris colère au dessus de ma tête a disparu.
    Cet endroit même désert a décidément de drôles de pouvoirs.

    PS: Oh! Au fait, merci Sacha

  26. Sinon je regarde pas ONPC. Trop long, trop bavard…chiant en fait.
    Mais Christine Angot et littérature, c’est pas possible. J’ai essayé mais j’ai rien senti à part une vague nausée.
    Je préfère encore me taper l’intégrale de Musso de ma daronne que d’ouvrir à nouveau un de ses livres.
    Pourtant je suis pas une petite nature mais je trouve cette femme glauque.

  27. La vie est glauque, je ne suis pas une fan de Angot mais elle me fait souvent réagir, elle va là ou nous ne voulons (pouvons) jamais aller et c’est aussi le rôle des écrivains ( les vrais), qu’on les aime ou pas.

    Se qui m’a fait réagir c’est le comportement de ces animateurs qui croient parce qu’ils montrent leur trombine à la taloche, qu’ils sont la vérité et pire le savoir…
    Sinon oui je suis de celles qui comprend l’épicier mais qui aimeraient revoir de bonnes salades fraîches …comme quoi on peut vouloir les m^mes choses sans penser pareille….une chance contre la normalisation et l’ennuie
    a+

  28. @As : Vous me faites rougir …

    Mais plus sérieusement, c’est vrai qu’il me manque notre épicier.

  29. Un ersatz, qui vaut pas of course:
    – la citation: « celui qui ne sait pas se taire sait rarement bien parler » Pierre Charron 1541-1603
    – la promo:
    http://www.youtube.com/watch?v=R7CSl2nPDF4
    – l’oeuf pondu j’ai pas d’idée, tiens ça
    http://www.mikropikol.net/post/80961992481/petit-film-dhorreur-de-2-minutes-41-bouh
    – Le gars se fait élire maire à 22 ans, rien qu’en mettant les lunettes de Chirac et en sachant bien serrer des paluches, et on le traite de « bête de la politique ».. pourrait faire l’affaire pour le truc à commentaires.

  30. Rien à voir, je sais, mais je me dis que l’Epicerie de Guy est l’endroit idéal pour vous dire le fond de ma pensée. Le marriage pour tous est passé comme une lettre à la poste au Royaume-Uni aujourd’hui. Je suis bien placé pour vous dire que les Britanniques sont en général très conservateurs, notamment en matière de moeurs ou de religion d’Etat…Mais ce qui est fondamental pour eux – même si ce n’est pas écrit dans leur Constitution (ils n’en ont pas…) ou dans leur Devise(s) (« Dieu et mon Droit » – « Honni Soit qui Mal Y Pense », en Français dans le texte), Liberté et Egalité (des Droits) sont deux piliers inébranlables de leur société. Je dis ça, je dis rien…

  31. Saperlipopristi comme j’ ai la nostalgie de Le Post…
    Je retournerai voter quand il y aura moins de vingt-cinq ministres au gouvernement et que je pourrai à nouveau écrire des commentaires sur le scrogneugneu Huffington sans être obligée d’ avoir un matricule Facebook.
    Les magnolias sont presque fanées et avec la pluie qui s’ annonce les cerisiers japonais vont morfler. Sûr ce n’ est pas gai.
    Amical de l’ Ouest tout de même.
    A bientôt.

  32. Résister à l’affaissement généralisé

    Il n’y pas d’image mais une voix…pour ceux qui ne veulent pas que leur esprit ne soit sidéré, bloqué, torturé par les résultats de ce soir.
    http://vimeo.com/http://vimeo.com/24207100

    d’ailleurs nous pourrions livrer au rayons de l’épicerie, une nourriture qui élève nos esprits de tout ce que la politique nous refuse… le temps que GB nous entraîne de nouveaux vers son univers espiègle ….

  33. On ne peut voir que 3 minutes gratuites de l’INA et le livre de la « suite » de Bouvard et Pécuchet est introuvable, tombé dans les oubliettes, ou les oubliettes de la pléiade p-ê. Que de frustrations générées par ce lien, dites.
    Le changement d’heure n’a pas eu lieu sur ce blog, tant mieux.
    Et vimeo, could’t find. Je suis maudite.

    Savez-vous que cette aberration horaire nous vient de l’heure allemande, oui celle de « mon village à l’heure allemande » et de Giscard. Je ne sais si ce sont ces deux auspices, marquant ainsi insidieusement de leurs griffes crochues notre présent, qui me font détester ce décalage horaire de malheur qui nous ravage année après année, notre horloge biologique. On fait une grosse panne électrique de deux jours et si ça se trouve on économise autant d’énergie? Ou on ne lave pas ses vêtements pendant 2 semaines? Ou on ne se lave plus pendant 3 jours? Et puis ça économisera l’eau, encore mieux? Bah pourquoi non?

  34. Ah si 11h43… zut je croyais qu’il existait une enclave.

  35. taper dans votre moteur de recherche
    Rencontre du CNL 28 avril 2011 – Maurice Nadeau, Le chemin de la vie

    Pour le lien avec l’INA j’ai hésité mais aussi je me suis dis que cela inviterait la curiosité car, si nous tapons M Nadeau il y a, et c’est formidable, de quoi lire et écouter cet homme si reposant, enrichissant.
    J’en profite pour reparler du merveilleux livre d’entretien fait par Laure Adler
    avec ce titre si bien trouvé
     » Le chemin de la vie »http://www.editions-verdier.fr/v3/oeuvre-lechemindelavie.html

  36. Merci pour ce lien Poisson, qui peut trouver aujourd’hui dans un salut à l’ami disparu tant de profondeur? qui prend le temps d’arrêter le temps pour laisser à l’hommage la place qu’il faut pour dire l’affection, en lui cherchant la justesse des mots, jusque dans dans la poésie qui les entoure, elle qui n’exprime rien d’autre que le respect de la vie, des amitiés et des passions qui la construise. Nous leur devons au moins cela à ceux qui nous ont éclairé, accompagné….

  37. Vamos Toto ! Bises

  38. dernier vote Ps de ma vie (2012)
    et cochon qui s’en dédit.

  39. J’adore cette expression « cochon qui s’en dédit ». Mais elle est fausse au demeurant.
    Ce pauvre goret est décidément mal aimé et méconnu. On le dit sale, glouton et stupide.
    Hors le cochon n’aime pas vivre dans la merde. C’est un animal très propre. La boue où il aime se rouler lui sert à protéger sa peau fragile des parasites et de la chaleur car il régule mal sa transpiration (le cochon ne « sue » pas) mais jamais il ne dormira dans les déjections ou les détritus.
    Il est certes gourmand mais c’est surtout un formidable acteur du recyclage. Omnivore, il n’est pas difficile à faire son gras mais il aime jouir bruyamment de bien vivre et bien manger. C’est un authentique épicurien.
    Le cochon n’est pas idiot. C’est une bête intelligente, débrouillarde et sensible. Comme le chien, il est amical et loyal avec son maître. Naturellement enjoué, il aime faire la blague avec leurs congénères ou quiconque entrant dans le jeu.
    Bon, il faut mieux éviter le goret non castré, énorme, pas aimable et bouffé par ses hormones. Celui là ne sera jamais copain comme cochon avec vous (petite, la soue du verrat me terrorisait. Ses coups de boutoir sur la porte de l’enclos et ses grognements pareils à des hurlements m’ont plus d’une fois paralysée).
    Le cochon ne mérite objectivement pas de se dédire même si l’expression reste charmante.
    Pauvre cochon, que d’opprobre sur ton nom.

  40. Marre de faire le jeune à 55 ans en raison d’une notoriété tardive ?

  41. Down & Out? Moi non plus je n’avais pas envie de voter et je me sentais mal fichu, pas en forme. Mais le sosie de Guy élu à Grenoble, le résultat de Stains et du Raincy, tout cela me redonne le moral. Ca ne va pas changer la Vème république mais il faut s’accrocher aux signes qui font du bien. Reviens, Guy stp.

  42. Birenbaum Président !

  43. Ça y est, on va tous mieux. Vous pouvez revenir.
    😉

  44. Belles paroles 🙂

  45. L’altruisme à la dédicace ?

  46. …mais on n’oblige personne a en manger.
    a déconseiller aux enfants à cause des fausses routes

  47. @Albatros
    Je ne pense pas que la vie soit glauque. Elle constitue un cycle intangible et immuable que même l’homme ne peut modifier. On naît, on vit, on meurt. La vie ne s’entrave ni de morale ni de codes. Elle ne se préoccupe ni du genre, ni de la couleur, ni de l’âge, ni des sentiments ou d’une quelconque condition sociale.
    La vie, c’est comme une respiration ou le battement d’un coeur. On est tellement habitué à les entendre qu’on oublie parfois que tout cela relève d’un curieux mélange de miracle et de belle mécanique.
    Si quelque chose est glauque, c’est peut-être la société dans sa monstrueuse globalité ou l’humain dans sa particularité face à la nature.

    @Iban
    Moi aussi, j’aime le cochon pour sa polyvalence. C’est un compagnon affectueux et un merveilleux distributeur de jambons. Cerise sur le pot de rillettes, son organisme présente tellement de similitudes avec le notre que la médecine l’utilise pour sauver des vies. Tout est définitivement bon dans le cochon et je milite pour sa juste réhabilitation.

  48. Et une petite de François Cavanna (Mon paternel a eu la larme à l’œil quand il a apprit sa mort. Il se fait vieux, mon vieux. Il se ramollit) :

    « La chenille devient papillon, le cochon devient saucisson, c’est une grande loi de la nature »

  49. AS
    OUi vous avez évidemment raison, pas la vie intrinsèquement, mais certaines vies, à certaines périodes, en certains lieux, époques, cultures etc etc….mais nous faisons tout ou partie de cela et si le glauque n’est pas dans notre vie personnelle, il est dans la maison d’à coté, un événement, dans le pays pas loin etc etc

    Alors si notre vie n’est pas glauque en soi, nous subissons pour de multiples raisons la glauquerie, chiennerie environnante et forcément elle nous atteint plus ou moins, directement ou par empathie…

  50. 2749
    Invariablement, la liberté dont on fait notre lit est reçue comme indifférence
    de plus en plus, perçue comme un assaut, une effraction, une violence.
    La liberté dont on fait notre lit est responsable de leurs chaînes.
    De leurs avilissantes peines, de leurs confuses haines.
    http://www.youtube.com/watch?v=6MzU8xM99Uo&feature=share&list=RD6MzU8xM99Uo

  51. J’ai maté, hier un excellent documentaire (réalisé par Michel Viotte) sur l’action de l’industrie hollywoodienne pendant la seconde guerre mondiale.
    Et PAF! J’apprends aujourd’hui le décès de Mickey Rooney. Enfant star et figure emblématique de l’Hollywood de cette époque.
    Du coup, cela me donne envie de partager un peu de sublime en la personne de Peggy Lee. Le tout orchestré par Benny Goodman:

    http://youtu.be/4zRwze8_SGk

    Les cinéphiles reconnaîtront la chanson phare de « Qui veut la peau de Roger Rabbit ».
    Un peu de classe et de swing en mémoire de Mickey Rooney et pour accompagner votre journée.

  52. Non non non, il ne faut pas ressasser cette chanson. He’d like to be in an octopussy’s garden in the shade?, ok. C’est le burn-out, faut se ressourcer, ok. Et c’est pas sur le net qu’on se ressource, ça s’est sûr. Donc tout va pour le mieux. Nous on va sagement surmonter le manque, trouver un produit de substitution. Et attendre la suite, ailleurs, de loin, du coin de l’oeil, du coin de l’oreille, à l’affut.

    « vous écoutez radio-épicerie, l’émission qui ralentit l’actu, qui n’a pas d’invité, qui raconte des trucs d’une voix radiophonique, au gré, radiophonique mais pas bavarde, radio-épicerie qui met de la musique en promo, des fois 10 minutes ou plus, ou moins, d’un live ou quoi, on oublie où on est, une émission qui a une citation, qui revient comme un fil rouge, une page, à la place de la pub, et qui retrouve un sens différent quand on l’a entendu cinq ou six fois au début, au milieu, à la fin de radio-épicerie, l’émission qui érètera des petits tweets, les plus sweet en les lisant.. Mais qui n’aura pas d’auditeurs par téléphone, l’auditeur sait rester à sa place ici, à Radio-épicerie, c’est la nuit, un moment de répit. L’auditeur écoute, le radiologue parle, met l’ambiance qu’il veut. Radio épicerie en direct de octopussy’s garden, à bientôt. »

  53. Un poisson dans le jardin sous la mer tout est bien mais, d’un truc à huit pattes ventousées qui plus est, ça sent l’arnaque. Comme une souris fascinée se faisant vampirisée dans le château d’Argol

  54. vamp irisée ou vampiriser au choix 🙂

  55. Bonne nuit Guy

    😉

  56. toc toc toc…

    ce silence est assourdissant…
    peur du vide

    en espérant que le moral est bon

    et peut-être à bientôt

  57. Guy, quand reviendras-tu ?

  58. Presque un mois de silence… On espère que tout va mieux pour vous.

  59. Bon, on va vraiment tous mieux là…….

  60. Imaginer, on peut essayer
    Un monde sans épicerie
    Nul ne peut y folâtrer
    Finies les pétulances
    Rien que du silence… E-M

  61. Ceci étant,
    Il y a le droit!
    L’obligation de la loi!
    L’éthique! ethnique bien-même
    Un psy ne peut abandonner ses patients!
    Où on aligne les divans
    Où on monte à la chambre 2 ou 8me
    La 17 me c’est pour les clients

  62. ça fait longtemps là…

  63. Tous ces gens qui achètent un calendrier de l’avant, c’est la panne bête du ressort détendu de la dernière seconde -23-59-59…… Le douzième coup jamais entendu. Le dernier poisson, mollusque
    devenu, s’est arêté
    Il suffit tout simplement d’acheter un calendrier de l’an suite
    Ou alors le calendrier de l’arrière qui non seulement permet de rester jeune, mais accède à la
    redébifurcation.
    http://youtu.be/GO7i1W_SOrA

  64. heu sinon à part ça, ça va ? parce que là je commence à m’inquiéter… 😉

  65. Chaque jour je me dis qu’il me faut trouver une bonne raison de vivre la journée qui vient….et chaque jour j’en trouve une…je me dis qu’il y a une part de mystère, que cela relève du miracle…et pourtant qu’elle sont glaciales les premières secondes du réveil du matin…
    Si j’avais votretalent j’ouvrirais un blog, une épicerie, un coin de table…bon je vais prendre encore un kilo de sucre pour attendre la fin du rationnement, mais le sucre c’est pas mon truc…

    La nourriture c’est pas un truc de quand on a le temps, pourquoi pas, non c’est indispensable et les carences peuvent être très dangereuses, je sens comme une petite carence là……

  66. bon, bin,

    ça manque les bashing
    le poil à gratter
    la vision du grd sage
    l’étoile du berger
    enfin, tout G.B. donc

    silence assourdissant
    encore attendre
    une piste ?

    be safe…

  67. Juste bonsoir

  68. encore plus pareil, bons jours

  69. Salut Guy… ça va ?

  70. Hello.

  71. Où êtes-vous ?

    Vous nous manquez.

    Revenez vite.

    Amitiés

  72. Un petit bonjour amical,

    à bientôt

  73. Vous me manquez….

Trackbacks/Pingbacks

  1. comment pirater un compte facebook sans logiciel - comment pirater un compte facebook sans logiciel... All I can tell you is it’s all showbiz | Le Blog de…
  2. play free slot games online fun - play free slot games online fun All I can tell you is it’s all showbiz | Le Blog de Guy…
  3. friv games online - friv games online All I can tell you is it’s all showbiz | L'Épicerie de Guy Birenbaum
  4. boÅŸanma davası nasıl açılır - boÅŸanma davası nasıl açılır All I can tell you is it’s all showbiz | L'Épicerie de Guy Birenbaum
  5. different debt consolidation - different debt consolidation All I can tell you is it’s all showbiz | L'Épicerie de Guy Birenbaum

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

21 Mar, 2014

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...