Signature

BOOK

Ce sera le 17 avril…

Ce sera le 17 avril…

(…)

Dans cette excellente librairie que certains connaissent…

Venez !

11 Commentaires

  1. Aaaaah trop loin, bonnes signatures !

  2. Présent !

  3. Dominique, premier sur les bons coups! Bonne nouvelle!

  4. À propos de la citation de Philippe Labro, tirée de son livre « Tomber sept fois, se relever huit », rappelons une nouvelle fois combien il est prodigieux d’avoir réussi à se relever une fois de plus que d’être tombé. 😉

  5. 😉

  6. j ai lu le livre de MR Labro et je vais lire le votre,c est sur. Le site de Marcel Sel que j ai découvert votre nom,j ai vécu ce mal de vivre terriblement.
    cette experience cruelle a failli m anéantir ,je ne serai plus jamais comme avant mais il faut ETRE courageux et aller de l avant ,la confiance revient tout doucement et j ai l impression de tout redécouvrir,cette saleté se sera acharnée sur tout mes organes ,c est un tue la vie,la haine ,l antisémiisme,l injustice ,la méchanceté,la jalousie ,internet,les médias m auront beaucoup appris en me faisant très mal,je me bats depuis 2007 pour mon fils et mes petits enfants et aussi pour retrouver ma dignité .Il faut dire aux gens qui souffrent qu ils ne sont pas seuls,ce trajet de vie ,cette souffrance nous apprend à ne plus perdre notre temps avec les cons.

  7. J’achète ce livre des sa sortie et je le lis

  8. J’achète ce livre des sa sortie et je le lis

  9. Écouté votre interview à la RTBF à « Entrez sans frapper ».
    Je suis rédacteur sur mon blog et polémiste sur Agoravox.fr.
    Marcel Sel est un copain.
    Le mal de vivre, je n’ai pas connu.
    Mais je raconte les p’tites histoires d’un passé dans mes « Réflexions du Miroir ».
    Pas perdre son temps avec les cons, dit Jacobs, ce serait presque du racisme. Car il faut dire qu’il y en a beaucoup qui se croient sorti de la cuisse d’un certain Jupiter.

  10. bonjour
    je ne vous connaissais pas hier mais j’ai regardé « au field de la nuit » hier soir et j’ai eu l’impression de m’entendre mais je savais déjà que j’avais fait un burn out (mal de dos, de dent, migraine, …) à cause du boulot, de soucis familiaux mais surtout les non-dits. C’est « drôle » car j’ai fait comme vous : j’ai (presque) lâché tous les réseaux sociaux (on se rend compte que les gens sont bien addicted : « quoi, tu n’es pas au courant, tu n’a pas lu mon commentaire sur facebook? »).

    Bonne déconnexion d’internet, ça fait un bien fou !
    M.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 Avr, 2015

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...