L’homme au smartphone ?

Anachronisme

11720022_10207018840611784_356824261_nCe tableau – dont je ne sais rien – est exposé au Palazzo Pitti ; à Florence…

Ce tableau, dont je ne sais rien, est exposé au Palazzo Pitti ; à Florence…

(…)

L’amie qui l’a photographié a l’impression – pour le moins effrayante… – qu’il a un smartphone dans la main…

11720022_10207018840611784_356824261_n

 

Késako ?

 

 

 

13 Commentaires

  1. Et un étui à lunettes dans l’autre…

    PS : C’était Giorgio Vasari, Laurent de Médicis [dit « le Magnifique »], 1533, in la Galerie des Offices à Florence effectivement.

  2. Hey Raphaël tu es bien sur qu’il y a la wifi aux Offizi ?

  3. La carte du tendre…

  4. Et bien, il avait un nez pour porter ces lunettes…

  5. Obsession…

  6. Peut-être un ouvrage d’Aristote ou de Platon. Ou un missel romain bien que le monsieur se soit visiblement chicané avec un certain nombre de papes.
    Mais bon, Rome et ses soutanes à l’époque, c’était assez rock ‘n’ roll.
    Laurent de Médicis (dit Le Magnifique pour sa prodigalité et sa charité envers les artistes et les nécessiteux) était un homme lettré.
    Moche comme un poux mais intelligent, cultivé et fin diplomate.
    Nul doute qu’il aurait été accro au smartphone.

  7. Sur la photo haute définition de Wikipédia, on a l’impression que Laurent de Médicis ne tient pas très bien l’objet.
    En fait, l’objet précité est très probablement un smartphone qui est en train de vibrer.
    Cette hypothèse est confirmée par le léger sourire de cet homme qui se dit « Ca y est, c’est elle [Clarisse Orsini] qui m’appelle ».
    On peut aussi rappeler qu’à l’époque, l’espérance de vie était bien plus réduite que maintenant ; on peut donc supposer que les ondes étaient beaucoup moins bien maitrisées.
    Par ailleurs, Laurent de Médicis a eu 5 enfants. Il devait donc avoir des frais de forfaits énormes, d’autant plus que Free n’existait pas.
    En effet, le seul opérateur disponible était SFR (Scattante Firenze Rete – Réseau rapide de Florence).

  8. mmmm… C’est un billet sncf plutôt. Il attend au wagon- bar du TGV, le paysage défile derrière.

  9. Je n’avais jamais fait attention !! C’est marrant ^^
    C’est sa carte bleue avec paiement sans contact 😛

  10. Esthétique ravagée, rétro bond dans la peinture, c’est un iPhone au moins ?

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

13 Juil, 2015

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

« Toutes les histoires sont vraies »

« Toutes les histoires sont vraies »

Le 9 septembre je publie mon premier roman aux éditions Braquage. Voici le texte de la quatrième de couverture. Dans une suite de textes fulgurants, véritable puzzle qui donne à ce roman cousu main des allures de fausse autobiographie (où tout serait vrai), Guy...