Ce que je veux…

JOB

Suite au partage de mon CV sur LinkedIn, plusieurs remarques m’ont été faites. 

Suite au partage de mon CV sur LinkedIn, plusieurs remarques m’ont été faites.

(…)

La plus importante est aussi la plus récurrente.

« Qu’est-ce que tu cherches au juste comme emploi, comme type de travail ? »

Ce qui est le plus simple pour moi, c’est donc d’expliquer simplement, d’abord, ce que je ne veux plus faire.

J’ai quitté l’antenne, les studios de radio en janvier 2018, après de bien belles années à France Info (2014/2018) et Europe 1 (2007/2014).

C’est un choix.

Je n’ai plus envie de cette visibilité. Je ne veux plus rajouter du bruit au bruit dans des médias en surchauffe permanente.

Je ne supporte plus l’image que j’ai renvoyé, pendant de longues années. Elle ne correspond ni à ma formation universitaire, ni à ce que je suis profondément.

J’ai pensé aussi qu’il était largement temps de laisser la place et le micro à des plus jeunes que moi, qui ont tout le talent nécessaire. Je sais bien que ce n’est pas usuel dans notre pays, où les émissions sont monopolisées par des irremplaçables dont les ronds de serviettes sont parfois aussi usés que les « idées ».

Déjà, après avoir beaucoup « donné », j’avais décidé, pour ces raisons, dès 2014, de quitter tous les plateaux des émissions de débats (en télé et en radio) où des chroniqueurs, dont je fus (dès 2003 sur RTL, Canal+ ou France 2) ont un avis sur tout et surtout un avis.  Je ne me rends désormais dans des émissions que lorsque j’ai un livre à défendre, comme ce fut le cas en 2015 et 2017.

De tout cela, je ne veux plus.

C’est plutôt dans l’encadrement d’équipes, dans l’élaboration de stratégies, dans la réflexion sur la production et la fabrication d’une information différente, d’émissions ou de programmes novateurs, que je pense pouvoir être utile et heureux. C’est là l’essentiel.

J’ajoute que je ne me sens nullement contraint de rester forcément dans l’univers des médias. Mon expérience peut servir dans bien d’autres secteurs.

J’espère qu’ainsi c’est plus clair.

12 Commentaires

  1. De tout façon, c’est Jedi qui décide…

  2. un jour j’ai discuté avec une Dame malade (même maladie que mon gamin) elle n’écoutait plus grand chose , elle n’avait plus trop d’espoir dans cette vie de chien qu’elle menait bon gré mal gré,mais elle écoutait Guy Birenbaum sur Europe1

  3. Merci Michelle ; mais elle ne m’entendra plus 😉
    Ervé c’est vrai

  4. Mouais… A mon humble avis, ce que tu fais de mieux (professionnellement) : enseigner et écrire.

  5. Oui enfin je n’enseigne plus depuis très très longtemps donc je suis étonné qu’on me parle encore de cela…

  6. C’est un choix respectable. Mon avis d’auditeur et de lecteur c’est que votre parole médiatique, qui servait souvent à mettre les évènements en perspective et donc à sortir de la surchauffe et de l’émotion, manque au paysage. Je vous souhaite tout le meilleur.

  7. Merci Ditom

  8. Tu as bien des talents. Des compétences, et des qualités humaines rares qui feraient du bien.

    Tu serais un excellent manager et un très bon guide pour des jeunes pousses. tu garderas toujours les qualités pédagogiques qui ont contribué à apprendre et à transmettre des savoirs et des valeurs humaines et comportementales.

    Je te souhaite le meilleur. Ceux qui travailleront avec toi auront de la chance.

  9. Merci Falconhill 😉

  10. Bonjour Guy,

    Que vous ne souhaitiez plus passer dans les médias radio télé pour recouvrer une sorte de tranquillité c’est bien naturel.

    Toutefois, j’aimais bien quand vous nourrissiez ce blog de vos découvertes, vos lectures, vos humeurs. (et les dessins du Newyorker) (et aussi Mc Cartney)

    Parfois je m’amusais à vous taquiner : gna gna gna suis pas d’accord toussa…

    C’était cool…

  11. OUI sacha c’était le bon temps 😉

  12. Épilogue : compte LinkedIn supprimé.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

24 Oct, 2019

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Sous le coude

Sous le coude

Depuis mars 2020, moi qui suis fan de nonsense, j'ai été servi. Les plages interdites, puis les plages "dynamiques" (interdit de rester sans bouger sur le sable), les stations de ski ouvertes sans leurs remontées mécaniques, désormais les parcs d'attractions sans...

S’empêcher

S’empêcher

Pas facile de reprendre. Idéalement, après un tel début en fanfare, avec de si nombreux visiteurs (merci à toutes et tous), il faudrait un truc qui buzze, qui claque, qui pique. Un sujet polémique, un clash pour attirer le chaland. Une bonne petite baston, comme à la...