L’épicier sonne toujours deux fois

Il y a quelques temps, j’ai décidé que mon épicerie devait se refaire une beauté.

Je dois rappeler que cette épicerie, fondée en mars 2010, n’existerait pas si elle n’avait pas été fabriquée sur mesure, avec amour et talent, par Julie Guilbaut.

Onze ans après (!!!), c’est dans le même état d’esprit et avec une tendresse similaire que David Bost et Jennifer Garaud ont « rafraichi » la boutique.

David est un artisan du Web depuis 10 ans.  Il est aussi formateur WordPress.

Jennifer qui a mené la refonte du graphisme est une dingue de culture qui s’est formée à la communication et au webdesign. Outre les rénovations graphique et technique, grâce à eux, l’épicerie est désormais « responsive » c’est-à-dire que l’on peut visiter le magasin depuis un smartphone.

Leur site est ici www.maboitesurlenet.fr.

Maintenant que la boutique est pimpante, il va me falloir la faire tourner.

Mais pas question de reprendre le rythme effréné et quasi pathologique que connut, autrefois, cette thurne !

Il y aura des billets, bien sûr, mais sans aucune contrainte de régularité, d’horaire ou je ne sais quoi qui ressemble à la moindre obligation.

Par ailleurs, un mot concernant mes archives.

Il y a plus de 3130 articles en magasin… I

Ils sont pour la plupart formatés sur la norme de la précédente maquette. Ce qui signifie que les débuts d’articles sont en double, puisque la première phrase d’accroche apparaissait sur la page d’accueil générale de l’épicerie et sur la page du billet lui-même. Je m’efforcerai de corriger cela si j’en ai le courage. Sinon, cela restera en l’état et ce ne sera pas bien grave. Bien sûr, ici ou là, par ailleurs, des vidéos ont péri, des photos ont sauté, des liens ont disparu. Je n’irai pas arranger ça. Sauf si je vois quelque chose de grave.

Vous noterez, enfin, que mon flux twitter et mon Instagram sont accessibles directement dans l’épicerie. Il y a également un lien vers la vente en ligne de mon livre de photos, sur le site de mes amis de la Villa Gypsy.

Voilà.

Je ne peux pas vous dire quand viendra une suite.

À bientôt.

32 Commentaires

  1. une boutique sobre et lumineuse comme je les aime… La mienne est un peu plus… chargée, dirons nous. Le ton faussement badin ici m’en aère quelque peu, et cela fait le plus grand bien. Il faut toujours penser à se laver un peu les yeux, comme le cerveau, pour rester en bonne santé… mentale. Au plaisir de lire la suite, Guy.

  2. Une épicerie autogérée, quoi.
    Merci de me rajeunir de dix ans, Guy (même si nous avons toutes et tous changé).

  3. Trop contente de retrouver l’épicerie. Merci !

  4. C’ est une bonne nouvelle. De temps en temps, je passerai faire un petit tour dans votre épicerie pour voir les nouveautés. Je vous suis depuis de longues années, d’abord sur le Post, Facebook et Twitter.
    Suggestion : Il serait bien que dans cette année qui arrive, vous puissiez nous faire vivre les élections avec votre regard réfléchi.

  5. Salut aux premiers !

  6. C’est tout chouli, icite, c’est tout plope, on s’y sent bien ! On s’y sent bienvenu chez toi.

  7. Oooooh, quel bonheur de retrouver l’épicerie. Cela m’a manqué. Merci aux talentueux qui ont permis une si jolie rénovation. Hâte de te lire Guy, en attendant je vais te relire, et verser parfois ma petite larmes, tant il y a de l’amour, quand tu parles de tes grands parents. Bon retour parmis nous☺

  8. Joie et bonheur… Youpi

  9. Heureux de te retrouver mon ami. L’épicerie c’était ma bouffe d’air quotidienne. Fais à ton rythme mais n’oublie pas que des gens attendront transis, tes écrits

  10. Quelle belle épicerie flambant neuve !!!
    C’est toujours une joie de vous lire .
    Fidèlement et amicalement
    Catherine

  11. Guyyyyyyyyyyyy

  12. Très beau ravalement de façade, et l’esprit de l’épicerie est toujours là. Bravo !

  13. Sympa de vous voir tous là.

  14. Bon retour !

    Je crois que mon blog à eu deux ravalements en 15 ans…

  15. Le rayon de soleil de la journée

  16. Commerce essentiel !

  17. Une épicerie où l’on aime s’y perdre un temps pour glaner ça et là un peu d’anti-morosité ou un peu de pertinence, un établissement relooké certes mais, qui ne perds en rien de sa pertinence et son envie d’y revenir. Flâner avec les nouvelles odeurs de peinture, y voir une nouvelle étagère, revenir sur d’anciennes publications, s’y relire dans les commentaires, y retrouver de belles âmes, respirer un certains parfum de nostalgie. Il y a 10 ans déjà je venais dans l’épicerie. Timide, je n’osais commenter mais lisais avec délectation. Tout comme j’ai mon bistrot préféré (fermé, pandémie oblige) j’ai mon épicerie préférée, ouverte, sans condition sinon celle de bien s’essuyer les pieds en entrant. Longue route à l’épicerie et au taulier. Ervé

  18. Pourquoi quand l’épicerie prend un coup de jeune, j’ai la sensation de prendre un coup de vieux?
    Merci de votre ton accueillant. Je vais modérer mon envie de commenter, c’est-à-dire continuer à mettre des trucs cons et incompréhensibles, mais très très peu.
    Soyons paisible, c’est l’ambiance du lieu, je trouve.

  19. Plaisir de te relire Guy

  20. Je vous ai toujours préféré à l’écrit qu’à l’oral

  21. Et voilà ! hâte de recevoir le bouquin, le bonheur c’est aussi un beau Nikon d’occase 😉

  22. Une joie de te retrouver ici et de venir faire les courses comme au bon vieux temps (oui je sais ça fait un peu « ancien combattant » mais j’aime bien l’idée )

    FredVonFish

  23. Trop bien le coup de peinture ! Merci aux artisans et longue vie à l’épicier. Plaisir jamais entamé que de passer une tête par ici et parfois dire coucou.

  24. C’est toujours plaisant quand les auteurs expliquent la technique ; ils rendent ainsi hommage aux techniciens. C’est tellement difficile de trouver de belles phrases simples pour raconter les principes de construction.
    Merci Guy.

  25. Une jolie épicerie qui sent la lumière, la convivialité …..et puis, il y a pour moi cette petite odeur d’antan qui réveille des souvenirs d’insouciance.

  26. Habemus l’Épicerie!

    Sinon, les masques FFP2 contre la haine c’est dans quel rayon?

    Depuis que t’as baissé les rideaux, il y a un vilain virus nommé #racisme qui circule avec une violence inouïe! Certains « porteurs » sont d’ailleursprésents dans ce fil de commentaires (les ami•e•s de celui qui voulait cracher dans la gueule des juifs), ils se reconnaîtront. #JdCjDR.

    Bon retour l’ancien.

  27. C’est chouette de te retrouver par ici.
    Je ne pense pas qu’il faille, même en mode électronique, retoucher le passé, c’est très bien de la laisser comme il a été à l’époque.
    🙂

  28. salut à toutes et tous !

  29. Hello Guy, super de voir l’épicerie renaître, en attendant qu’on puisse reboire un magnum de vieux bordeaux un jour…

  30. Chouette de revoir de l’animation dans l’épicerie ! 🙂

  31. Allo !

  32. 😉

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 Mai, 2021

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Montrer des « monstres »

Montrer des « monstres »

Quand des médias fascinés (télévisions, radios, sites internet de médias, etc.) arrêteront de considérer qu'ils doivent tendre leurs micros et braquer leurs caméras vers n'importe quel ego qui déraille ou qui délire, au prétexte de la liberté d'expression ou de...

Sale élection 2022

Sale élection 2022

Toutes les "autorités" les plus légitimes écrivent ou annoncent que la présidentielle qui s'annonce sera extrêmement sale. J'ai même entendu dire "dégueulasse". Soit. C'est probablement exact. Mais où étaient-ils en 2002 ? Ont-ils entendu parler du juge Halphen, de...