Un dîner en ville

Nous en étions au dessert

Dans un dîner, fort sympathique, organisé à l’occasion de la parution de mon livre Vous m’avez manq, quelques mots m’ont pris de court.

C’est venu sur ma droite, mais rien de politique.

Nous en étions au dessert.

Un cheesecake remarquable.

Une recette qu’une belle-sœur anglaise (ou quelque chose comme ça) avait fait promettre de ne révéler à personne. Je crois bien avoir retenu que le secret de ce gâteau c’est l’utilisation de cette crème…

Nous en étions là…

Lorsqu’une dame s’est adressée à sa voisine qui se trouvait être, au demeurant, ma cousine préférée.

Elle lui a alors lancé, à mon propos, entre deux considérations sur le cheesecake, cette phrase :

« Je ne le connaissais pas avant, mais il a beaucoup changé ! » [Elle voulait dire avant la dépression]

J’ai repris deux fois du cheesecake.

 

Ce texte a été publié dans l’épicerie, sous le titre « Cheesecake », le 18 juin 2015.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 Mai, 2021

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Montrer des « monstres »

Montrer des « monstres »

Quand des médias fascinés (télévisions, radios, sites internet de médias, etc.) arrêteront de considérer qu'ils doivent tendre leurs micros et braquer leurs caméras vers n'importe quel ego qui déraille ou qui délire, au prétexte de la liberté d'expression ou de...

Sale élection 2022

Sale élection 2022

Toutes les "autorités" les plus légitimes écrivent ou annoncent que la présidentielle qui s'annonce sera extrêmement sale. J'ai même entendu dire "dégueulasse". Soit. C'est probablement exact. Mais où étaient-ils en 2002 ? Ont-ils entendu parler du juge Halphen, de...