Mondain

il y avait bien plus de promeneurs qu'à l'accoutumée

Quand nous ne sommes pas sur la plage, mon chien me promène dans le Parc de Saint Cloud.

Mais généralement à des heures (fort matinales) où nous ne croisons quasiment personne ; en dehors de quelques chiens que nous connaissons et de leurs comparses à deux pattes.

Nous nous y sommes rendus plus tard ce matin ; il y avait donc davantage de promeneurs qu’à l’accoutumée.

Voici ce que j’ai entendu, venant d’un sexagénaire, fort bien de sa personne, pendu à son smartphone :

« Est-ce que tu as un bottin mondain ? Comme ça on pourrait trouver le nom de la femme d’Hubert ».

Nous devrions décidément aller plus souvent au parc à des horaires décents.

 

 

4 Commentaires

  1. Hubert qui voulait faire un ragoût à cause de son complexe de l’école hôtelière ?
    (Commentaire spécial boomers)

  2. Un bottin pour alimenter les potins.

  3. … mais pas la femme d’Hector !
    (Non Georges n’insiste pas)

  4. 😉

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

29 Mai, 2021

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

« Toutes les histoires sont vraies »

« Toutes les histoires sont vraies »

Le 9 septembre je publie mon premier roman aux éditions Braquage. Voici le texte de la quatrième de couverture. Dans une suite de textes fulgurants, véritable puzzle qui donne à ce roman cousu main des allures de fausse autobiographie (où tout serait vrai), Guy...