Justes

Juste deux visages

En ces temps déments où n’importe qui dit n’importe quoi, en toute impunité, juste deux visages.

Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet 1942 jusqu’à la Libération de Paris, en août 1944.

L’histoire de ma famille est racontée dans mon livre Vous m’avez manqué (Les Arènes) mais aussi dans celui de Ruth Zylberman (209 Rue Saint-Maur, Seuil).

Juste deux visages.

Justes.

8 Commentaires

  1. Ne jamais oublier ces personnes discrètes qui accomplirent un geste extraordinaire et restées anonymes.

  2. Merci pour ce message rappel à la réalité.
    Deux visages qui nous font oublier les tombereaux de bêtises déversés sur les réseaux. Bien à vous
    Christian HONORE

  3. Rien ne retient mieux la mémoire des Justes que celle des vivants. Notre devoir !

  4. Juste parmi les nations. Merci pour ce rappel en ces temps légèrement troublés que l’on associe à d’autres temps terriblement effroyables.

  5. j’ai vu votre message sur twitter qui m’a ému, et je suis allé voir sur google maps le 209 rue st maur, nous devons nous souvenir a jamais de ces gens et de ce qui s’est passé.

  6. Je ne sais rien dire de plus ou d’argumenté. Simplement je suis de ceux qui s’alarment et se désolent de l’imprudence de nos gouvernants et de ses nouveaux autres gouvernants, maîtres de l’Espace, des futures monnaies, obèses de leurs fortunes dont le fonds de commerce est cyniquement cette pseudo liberté d’expression de tous ces réseaux « dits » sociaux. L’INA distillent quelques petites piqures de rappel sur Facebook, c’est au moins cela de pas perdu.

  7. Merci pour cet hommage et ce rappel d’une Histoire pas si ancienne, avec la barbarie et la malveillance mais aussi avec des personnes qui ont su garder leur humanité

  8. « Je suis responsable d’autrui sans attendre la réciproque, dût-il m’en coûter la vie. La réciproque, c’est son affaire ». Emmanuel Levinas

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 Juil, 2021

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Il n’y a jamais de trou dans la raquette

Il n’y a jamais de trou dans la raquette

Un petit mot en passant pour tous ceux qui, dans tous les milieux, déclarent désormais couramment, quand quelque chose ne fonctionne pas comme ils le voudraient, qu'il y a "un trou dans la raquette". Après pas loin de cinquante ans de tennis, je suis en mesure de vous...

Les mouches ont changé d’âne ?

Les mouches ont changé d’âne ?

Il paraît qu'Albin Michel ne veut plus éditer Zemmour. Les temps changent... Septembre 2016. L' "ancien" monde, sans doute. La mégalomanie ... pic.twitter.com/rVY6H3nfCL — guy birenbaum (@guybirenbaum) September 30, 2016

Une extraordinaire histoire banale

Une extraordinaire histoire banale

C'est une histoire extraordinaire à l'échelle de l'Homme, probablement parfaitement banale au niveau du chien. Il y a deux ou trois ans, mon chien, Jedi, a été attaqué au Parc de Saint-Cloud par deux lévriers afghans noirs dont je savais par la rumeur du Parc (qui ne...