Humeur

Désamusé©

Quelle médiocrité…

(…)

D’un côté, les défenseurs auto proclamés de Dominique Strauss-Kahn.

Au mépris de la plaignante, ils utilisent les arguments les plus vils ; Jean-François Kahn a atteint le summum de l’abject.

De l’autre, les détracteurs les plus sournois de l’ancien patron du FMI.

Une fois DSK hors d’état de leur nuire, il balancent ce qu’ils n’auraient jamais osé murmurer ; Bernard Debré a franchi toutes les bornes de l’indigne.

Je ne sais pas bien lesquels (il en est d’autres) me dégoûtent le plus.

Et puis, il y a aussi tous les suiveurs qui s’engouffrent dans la brèche.

Cinq jours seulement après le début de l’affaire, les lois du clic et du buzz les ont tous emportés ; ont tout balayé sur leur passage.

Depuis bien des années, pourtant, et après tant de crash (Bruay en Artois, Affaire Grégory, Toulouse, Outreau…), nos professeurs en “médiacrité” promettent régulièrement qu’on ne les y reprendra pas.

Qu’ils ne s’emballeront plus.

Qu’ils ne déballeront plus.

À peine cinq jours auront suffi.

Et le spectacle ne fait que commencer.

Je n’ai pas envie de monter dans ce wagon.

Je reste sur le quai.

Et je rêvasse.

Un jour, nous prendrons des trains qui partent.” (Antoine Blondin, L’humeur vagabonde).

Be Sociable, Share!

    , , , , , ,

    RÉCLAMATIONS (49)

    > Déposer une réclamation
    • B-kett dit :

      pas mal, la médiacrité ;)

      pour ce qui est de la réaction de JFK, (et d’autres, comme Lang ou le biographe de DSK à propos de Banon) je partage votre dégoût. Mais ces réactions sont révélatrices : depuis Beaumarchais, rien n’a changé. Pour ces messieurs, le cuissage reste un droit.
      Bonniche power !

    • catnatt dit :

      Il est bien ce billet !!!

      Même s’il est compliqué de pas se faire embarquer, (je résiste avec plus ou moins de succès), ce serait pas mal que ceux qui ont ou des responsabilités politiques, ou médiatiques gardent leur sang froid.

      Ils pètent tous les plombs !

      Je dois dire que la sortie de Gisèle Halimi m’a séchée sur place. Son métier, c’est avocat. Elle le sait, non qu’on ne peut rien affirmer ?
      Certaines féministes ont passé les bornes elles aussi. Leur combat ne doit pas leur faire oublier que tant qu’il n’y a pas de jugement, on ne peut pas affirmer qu’il a violé cette jeune femme ou prendre fait et cause pour elle.
      Qu’on disserte sur le comportement douteux, je n’ai pas de souci, mais qu’on passe la ligne rouge, j’aime pas.

      Du coup, je me demande si je suis encore féministe tel que l’entend la majorité.

      Je suis fille de féministe, ma mère a bossé dans un CIF dans les années 70, j’ai été élevée là dedans et pas qu’un peu. C’est important pour moi. Mais je ne me reconnais plus dans la ligne dure de ce mouvement.

      Comme le billet de Claude Ribbe. Il semblerait que certains au nom des combats qu’ils mènent soient aveuglés et oublient la plus élémentaire des prudences.

      Et ce dans les deux “camps”. Jean-François Kahn était sans conteste le grand gagnant de la journée d’hier. Tout simplement écoeurant.

    • Kaaaaaahn ! dit :

      Les chaines de TV asiatiques s’étaient précipitées pour faire une reconstitution crue, en images de synthèse 3D, des faits relatés sur l’acte d’accusation. Quelle ignominie.

      Fort heureusement, on trouve sur le Net des vidéos de reconstitution qui, en substituant aux représentations humaines des acteurs non-humains, permettent tout autant de se faire une idée des faits tels qu’ils se sont déroulés.

      http://sorisomail.com/email/19672/tarado-atrai-vitima-para-sua-casa-e-tenta-cometer-actos-ilicitos-.html

      (et je vais de ce pas me planquer sous mon bureau pour éviter la pluie de projectiles que me vaudra ce commentaire ;-)

    • antennerelais dit :

      “summum de l’abject” pour JFK faut quand même pas exagérer… L’expression “troussage de domestique” renvoie premièrement à la citation d’Octave Mirbeau (1) (et non pas “Mirabeau” :-) ) qui circule en ce moment et que JFK a forcément vu passer, d’autre part il sort ça après avoir posé qu’il est “pratiquement certain” qu’il n’y a pas eu “tentative violente de viol” (c’est son “impression” comme il dit à la fin – les “impresssions” de JFK sont d’ailleurs souvent justes : l’avenir le dira).

      (1) http://guybirenbaum.com/20110518/et-si-jospin/#comment-29887

      D’autre part, pour ce qui me concerne et malgré un peu d’exagération à la fin, pour une fois j’applaudis BHL (je pensais pas que ça arriverait un jour) :
      http://www.dailymotion.com/video/xir34h_affaire-dsk-coup-de-gueule-de-bhl_news

    • antennerelais dit :

      “Je n’ai pas envie de monter dans ce wagon.”

      Pas lu le “Humeur vagabonde” (lu seulement “Monsieur Jadis” qui est génial), je vais peut-être le ressortir il dort quelque part, mais autre bouquin à lire absolument, découvert tout récemment :
      http://www.amazon.fr/Dans-d%C3%A8che-%C3%A0-Paris-Londres/dp/2264037105
      (les “commentaires en ligne” en bas de la page rendent bien compte du livre)

    • zorai dit :

      je pense que tout cela n’est qu’un faux problème qui nous éloigne de l’essentiel : la Vérité.
      La présompton d’innocence qui est louable a l’origine, permet aussi d’ouvrir toutes les portes d’un scénario favorable a l’accusé ce qui la plupart du temps est intolérable du point de vue de la victime. Le dérapage le plus extrème ayant été atteint au procès O.J.simpson où malgré des preuves accablantes, le procès à tourner en “procès de traitement médiatique” en occultant complètement les faits et la vérité.

      Ce que je retiens personnellement du cas DSK et de son traitement par la presse, c’est qu’apres l’affaire Mazzarine le cancer de Mitterrrand, le divorce des Hollande , le départ de Cecilia … rien n’a changé et que ce n’est pas la vérité qui compte mais l’autocensure quasi complice qui prévaut.

      la seule question c’est combien d’autres cas dorment-ils encore dans les tirroirs de journalistes trop axés sur la connivence plutot que sur la vérité

    • antennerelais dit :

      @ Kaaaaaahn ! 10h30
      “Les chaines de TV asiatiques s’étaient précipitées pour faire une reconstitution crue, en images de synthèse 3D, des faits relatés sur l’acte d’accusation. Quelle ignominie.”

      Le pire : cette saleté de synthèse a été diffusée in extenso par Taddéï lundi soir dans son émission sur F3. Il n’y eut que le plateau qu’une presque timide remarque vaguement en forme de prostestation, par N. Domenach je crois, pour protester contre un tel procédé. Là, on pourrait peut-être avancer le terme “summum de l’abject”.

    • Albatros dit :

      Marque de fabrique

      C’est dans ces papiers là que l’épicier s’honore et que la cliente que je suis …le suit

    • Kaaaaaahn ! dit :

      “Le pire : cette saleté de synthèse a été diffusée in extenso par Taddéï lundi soir dans son émission sur F3.”

      Alors que s’il avait diffusé la vidéo mentionnée plus haut… non, rien.

      :-P

    • E_manuel Goldstein dit :

      Il est dommage de voir que vous n’allez pas jusqu’au bout :

      La lutte des classes est une guerre !

      JFK est dans une position de classe et de caste : un homme puissant qui aurait des rapports avec le petit personnels non ce n’est pas du viol !!! Oui c’est abject mais so french touch … Le viol c’est les pauvres dans les caves des banlieux chez les primates comme dirait BHL !

      BD doit connaitre une femme (peu etre plusieurs ) qui s’est faite séduire avec insistance ! Vous avez remarqué les circonvolutions du language …

      Finalement vous avez le cul entre deux chaises !

      Notre société est malade très gravement malade ! Vous pronez la transparence mais à l’épreuve des faits vous préferez vous asseoir sur le bord du chemin !

      Je ne vous dit pas de vous répandre en rumeur (du styl : Sarko est un “dragueur très lourdingue” comme DSK … Ann Sinclair aimait regarder !!!) mais d’avoir une vrai reflection sur comment soigner la presse et le pouvoir de ce cancer : l’omerta …

      Je suis convaincu que le silence face au crime fait du témoin un complice …

      Bien à vous !

    • antennerelais dit :

      “toute femme qui a été une fois dans sa vie jeune et jolie dans un milieu peuplé de vieux messieurs puissants sait à quel point ces lieux sont inquiétants. Certains y transforment la drague en injonction (doublée de menaces) et l’omerta y est totale.”
      (Lohiel)
      http://www.rue89.com/comment/permalink/2372940

    • EDEN dit :

      Il semble évident que les défenseurs les plus acharnés de DSK sont motivés par une solidarité de caste ou des présupposés idéologiques.
      Le patron du FMI incarnant l’empire du bien, il leur est insupportable que celui-ci soit accusé d’un crime aussi énorme.
      Imaginons deux minutes qu’une pointure de l’UMP se trouve dans la même situation, accusée par une femme de ménage immigrée d’avoir tenté de la violer dans un hotel des Champs Elysées… A votre avis, comment auraient réagi les sympathisants socialistes et les journalistes ?

    • nomad.soul dit :

      Parodie sur DSK en prison de Mozinor ! :-)

      http://www.dailymotion.com/video/xirqlf_dsk-a-rikers_fun#from=embed

    • Jomaltese dit :

      Sur l’omerta de la presse… Intéressante (pertinente?) analyse de Schneidermann:
      http://www.rue89.com/schneidermann-9-15/2011/05/19/omerta-sur-dsk-une-autre-explication-204618

    • Albatros dit :

      @Eden
      les gens normaux traiterait de l’affaire de la m^me façon,

      l’éthique n’est ni de droite ni de gauche, l’éthique est une affaire personnelle. d’Homme et de conscience.

      On ne lutte pas contre ses démons ( cette maladie des êtres humains à écraser ceux qui symbolisent nos peurs les plus cachées), avec une étiquette politique.

      Cette histoire révèle toutes je dis bien toutes les faiblesses des Hommes et le chemin qu’il nous reste à parcourir pour le devenir….des Hommes, et cela quel que soit notre statut sociale, riche ou pauvre, puissant ou faible, DSK nous révèle la nature profonde des humais et leurs faiblesses en particulier… et les siennes à mes yeux ne sont rien ou si peu face à la folie qui s’empare de tous ceux qui écrivent, parlent, jugent, enquêtent…..

      Nous pourrions demain apprendre que les choses ne sont pas aussi manichéennes et peut être que cet hommes est livré injustement, alors nous verrons tous ces balayeurs de caniveau blêmir devant leur propres faiblesses…

      Oui “nous” pourrions regretter d’avoir levé le glaive avant même que la sentence ne soit dite.

      Je ne crois pas en la justice des hommes, mais j’espère….et je pense à Nietzsche
      et à l’homme nouveau…que je ne verrais pas de mon vivant.

    • Albatros dit :

      traiteraient

    • Indésirable dit :

      E_manuel Goldstein
      19 mai 2011 à 11h52

      Le commentaire le plus pertinent lu sur ce blog

      Bravo. Rien à ajouter

    • Tibere dit :

      Le respect de la presomption d’innocence s’applique à la justice et à l’etat.

      Mais chaque citoyen a le droit de se forger une opinion et de l’émettre.
      Et cette opinion ne saurait être tenue de suivre celle du juge, avant, comme après le jugement.

      Les médias quand à eux, doivent juste prendre garde à ne pas porter atteinte à la présomption d’innocence.

      C’était juste un petit rappel en passant.

    • Mugshot dit :

      Vous avez raison. Tout çà est parfaitement puant.
      Heureusement notre ami nous fait un petit bonjour.
      http://www.nydailynews.com/index.html

    • Chimpanzé Enrut dit :

      Quel médocrité ? Une question vous parlez de vous?

      Mettre sur le même plan JFK et BD c’est fort !
      Celui qui dit je suis sur qu’il est coupale d’ailleurs tout Paris savait ce qui semble etre corroboré par par exemple Ruquier!
      De celui qui jusifie un crime en disant non mais ce n’est pas un crime c’est un usage !

      Bravo chapeau bas … malhonneteté intelectuelle quand tu nous tiens !

      et finir en disant moi je n’y prends par pardon que venez vous de faire ?

    • catnatt dit :

      On se demande qui est malade…
      La société ou les gens qui sont tellement dans la haine qu’ils finissent par devenir le cancer de cette société

    • lovely dit :

      Jean-François Kahn va paisiblement poursuivre ses activités de chroniqueur dans les médias, il pensait évidemment ce qu’il a dit car cela correspond à sa perception des autres et de lui-même. Il cultive l’entre soi avec délectation et il s’inscrit dans un univers aisé où le petit personnel est à sa disposition. Cet homme est un ringard, mais comme il est entouré de ringards personne ne lui dira.

    • Valium dit :

      Que dire ! Que faire ! En quelle étagère ? Je pleure à chaudes larmes, mon gourou va disparaitre des écrans de charmes et peut-être finir dans une tenue proche de la silhouette du kangourou. Je n’aurais plus droit à ma bolée quotidienne d’apparitions et d’images plus merveilleuses les unes que les autres. Fini la vision de la superbe Porsche Panamera, plus de costumes bien taillés, sans jeu de mots, qui lui siéent si impeccablement, d’admiration pour sa sublime épouse toute en retenue, de steak cuit avec un art consommé de la bonne température, ni de conseils précieux pour améliorer l’ordinaire comme lorsqu’on n’a plus un rond pour se payer le pressing, une bonne astuce pour défroisser son costume. Je suis ruiné, messieurs ! J’avais mis tout mon espoir dans l’homme aux si innombrables qualités. N’est-il pas le meilleur économiste que la terre ait porté ! Oubliez Keynes, il n’aurait pas été digne de lui délacer les lacets de ses chaussures ! Je suis désespéré, veuillez me consoler, S. V. P. !

    • Lord Nithorynque dit :

      Journalistes politiques français, médiocres ; cinéma “politique” français, pas mieux.

      À propos du film de Xavier Durringer, sous la plume de Christian Lehmann :
      http://enattendanth5n1.20minutes-blogs.fr/archive/2011/05/19/operation-sarko-2012-merci-les-guignols.html

    • Malbrouck dit :

      Ce qui est troublant c’est l’incapacité pour nos journalistes de traiter des faits d’une part et de traiter d’autre part de l’ensemble des sujets que soulèvent cette affaire avec distance ! Mission impossible pour nos sociétés immatures condamnés à l’esprit justicier d’un parti pris obligatoire ! Un parti pris obligatoire qui m’a fait découvrir que le système accusatoire américain s’il est arbitraire n’exonère pas notre agitation autour de la présomption d’innocence qui ne vaut guère mieux en définitive : c’est le parti pris pour l’innocent en toutes circonstances ! Je vis dans un monde complexe dans lequel je n’ai pas à prétendre appartenir à l’axe du bien et de la toute innocence opposé à un axe du mal, celui de la culpabilité ! La justice en principe a justement pour objet de m’en prémunir !

    • non journaliste dit :

      Lord Nithorynque (19 mai 2011 à 17h48)

      Oui, il faut considérer l’absolue médiocrité des “élites” ici bas…

    • Jacques Razu dit :

      Le plus extraordinaire dans l’abject est cette phrase de JFKhan (sur Fance…culture en plus !) : “Il n’ y a pas eu de tentative violente de viol” (sic !) JFK vient d’inventer un concept qui intéressera fort les pénalistes : celui de “tentative non-violente” de viol.. Une tentative de viol non-violente ? C’est une fille bourrée de GHB, paquet de chair inerte et flasque que l’on peut pénétrer tout en douceur…

    • Jomaltese dit :

      N’accablez pas trop JFK, visiblement c’est un ami très proche de DSK et il s’exprime dans l’émotion personnelle et non politique. Dans ces cas-là, comme le dit l’expression, “on ne trouve pas les mots qui conviennent”?

    • V. dit :

      + 1

      Et à lire, l’excellente satire du non moins excellent Grand Barnum sur les archi-répugnants propos de JF Kahn.

      http://www.le-grand-barnum.fr/de-laffaire-dsk-comme-troussage-de-domestique-jean-francois-kahn-et-linconscient-machiste-francais/

    • Jomaltese dit :

      D’ailleurs:
      « Troussage de domestique » JFK réagit à la vidéo publiée par Fdesouche.com : « Cette formule, c’est une connerie », a reconnu jeudi Jean-François Kahn « En fait, j’ai voulu dire que j’osais espérer qu’il n’avait pas commis quelque chose d’horrible, qu’il avait juste essayé de l’embrasser ».

    • Albatros dit :

      Ouf

      coupable ou pas

    • michèle rumiz dit :

      merci pour cette humeur poétique,un peu d’air frais….

    • lrault dit :

      Bonsoir,
      Je ne dois pas bien tout comprendre : pourquoi ai-je l’impression que cette affaire obstrue tous les vrais sujets qui intéressent vraiment “les gens d’en bas” ? Je parle de ceux qui ne peuvent pas proposer je ne sais combien de dollars pour une liberté et qui pourtant sont “prisonniers” de la société actuelle …

    • Gaby dit :

      C’est vrai qu’on lit et qu’on entend tout et n’importe quoi, un peu comme si chacun se sentait concerné, blessé et voulait le faire savoir.

      Comment peut-on s’exprimer si radicalement alors qu’on ne sait absolument rien, alors qu’il y a tant de zones d’ombres, de contradictions et que l’enquête est à peine commencée.

      Je ne comprendrai jamais le plaisir de la curée…moyen de combler quelques frustrations ? plaisir gratuit de lyncher ? besoin d’être important quelques minutes ?

      En revanche, mais c’est un avis très personnel, je comprends les amis qui le soutiennent car je ferais exactement la même chose avec les miens, il me serait impossible de lâcher un ami que je crois innocent.

    • poisson dit :

      Tous chez pow wow pour se réamuser:
      Le temps semble ne plus faire sens quand l’idée de mouvement disparaît, car le temps suppose la variation..
      dacodac!
      http://1.bp.blogspot.com/-s0kEzbc32AM/TdUA1k4ygDI/AAAAAAAABZk/o2Azumg4HJg/s1600/colmioamorenonsidiscutepag44b.5.jpg

    • Bill dit :

      Il y a les pour, les contre, les légalistes, les rêveurs…

    • nomad.soul dit :

      Je me disais que toute la confusion vis-à-vis de la justice américaine vient de l’utilisation d’un mot plutôt qu’un autre.
      A savoir, qu’afin de respecter le droit à la présomption d’innocence de chaque partie, plutôt que dire “victime” (présumée) et “coupable” (présumé), avant même que le procès ait lieu, pourquoi ne pas utiliser un autre vocabulaire moins connoté, comme “l’accusatrice” et “l’accusé” ?

      Au fait, à New York, il est dit que seul 1 procès sur 200 a lieu au finish.
      Je pense que le plus probable est qu’on ne saura jamais vraiment la vérité.

    • Dante Haguel dit :

      Pour l’instant, la seule victime avérée de cette triste histoire c’est bel et bien la presse française, notamment la presse de gauche qui a passé 4 ans à démolir systématiquement la personnalité du président Sarkozy, et à la caricaturer en permanence (cf. le livre de Domenach et Szafran, vous savez ceux qui déjeunent avec DSK et s’apprêtaient à recouvrir de leur silence ce qu’ils exposent pourtant généreusement quand il s’agit de Sarko…).

      Bref, il serait temps que Sarkozy se réveille et passe à l’offensive, DSK est libéré, il a de bons avocats pour assurer sa défense, ses amis au sein du PS le soutiennent, sa famille est à ses côtés… c’est bon maintenant la droite peut commencer à engranger les dividendes !

    • E_manuel Goldstien dit :

      J’invite ceux qui ne l’ont pas fait à lire le post d’Arnaud du 18 mai 2011 à 13h18

      Guy Birenbaum “C’est n’importe quoi, circulez, y’a rien à voir, moi j’ai enquêté et c’est du pipo”…

      Alors selon Quatremer : La faiblesse de DSk Les femmes … à la limite du harcelement ”

      Guy Birenbaum : “C’est n’importe quoi, circulez, y’a rien à voir, moi j’ai enquêté et c’est du pipo”…

      Selon Aurélie Filippetti : ” il ne vaut mieu pas se retrouver seule dans une pièce fermée avec lui ”

      Guy Birenbaum “C’est n’importe quoi, circulez, y’a rien à voir, moi j’ai enquêté et c’est du pipo”…

      Selon Tristane B. : ” c’est un chimpanzé en rut il m’a violé …”

      Guy Birenbaum “C’est n’importe quoi, circulez, y’a rien à voir, moi j’ai enquêté et c’est du pipo”…

      Selon Daniel Schneidermann : ” J’ai deux copines …”

      Guy Birenbaum : “C’est n’importe quoi, circulez, y’a rien à voir, moi j’ai enquêté et c’est du pipo”…

      Selon Stéphane Guillon : ” Attention mesdames …”

      Guy Birenbaum : “C’est n’importe quoi, circulez, y’a rien à voir, moi j’ai enquêté et c’est du pipo”…

      selon Ardisson : ” j’ai quatorze copines… faut qu’il aille se faire soigner ”

      Guy Birenbaum : “C’est n’importe quoi, circulez, y’a rien à voir, moi j’ai enquêté et c’est du pipo”…

      ben bravo monsieur l’épicier juste une question vous enquetez comment exactement ?

      A ce niveau ce n’est plus de l’omerta c’est de … On comprends que vous preferiez restez assis sur le bord du chemin et regardez ailleurs !!!

      Guy Birenbaum : “C’est n’importe quoi, circulez, y’a rien à voir, moi j’ai enquêté et c’est du pipo”…

      Oh, elle en voulait, ça oui. Elles en veulent toutes, ces jeunes veuves émigrées qui travaillent dur dans la crainte de Dieu et s’usent à des tâches ménagères dans un hôtel de Times Square pour nourrir leur fille adolescente et profiter de la chance que leur offre l’Amérique. Voilà ce qu’elles aiment : qu’un vieux satyre ridé, délirant et en rut, se rue sur elles en jaillissant nu de sa salle de bain, qu’il les agrippe et les traîne à travers toute la pièce comme un homme des cavernes. à lire là http://www.courrierinternational.com/article/2011/05/19/dsk-plus-fort-que-schwarzenegger

      Guy Birenbaum : “C’est n’importe quoi, circulez, y’a rien à voir, moi j’ai enquêté et c’est du pipo”…

    • Malbrouck dit :

      Entièrement d’accord avec Nomad Soul : il y a une langue juridique d’une part à laquelle on doit conjuguer d’autre part une langue de communication vis à vis du grand public ! La confusion mentale entre le concept juridique de présomption d’innocence et le culte pour la toute innocence m’est très vite apparu piégeant ! Je me sens républicain aujourd’hui plus qu’hier parce que pour un républicain c’est l’égalité qui prime ! L’égalité c’est la prise en compte de ce que chacun avance : l’accusatrice comme l’accusé ! Un républicain croit en la justice et a pour habitude de ne pas préjuger, dès lors et tant que justice n’est pas faite je suis en présence d’une accusatrice et d’un accusé dont j’ai à prendre en compte à priori une vérité chez chacun d’eux ! L’obsession de vouloir se ranger du coté d’une vérité absolue et révélée est une maladie de l’arrogance ! Débarrassé d’un parti pris chacun peut alors imaginer toutes les hypothèses au sujet d’un tel drame ! Le journaliste et même le commentateur public se doit quant à lui garder pour lui ses hypothèses et ne se limiter qu’à relater des faits ! Bref si au sein de ma famille politique (à gauche) on n’avait eu une culture républicaine de l’égalité bien ancrée on ne se serait jamais laisser piéger par un réflexe corporatiste aussi absurde que critiquable ! Cachés derrière le concept de présomption d’innocence nous n’avons pas traité à part égale la parole de l’accusatrice et par un lapsus révélateur nous n’avons défendu qu’un innocent au lieu d’en défendre deux à part égale ! Une faute politique à laquelle nous aurons à répondre et ce indépendamment de la suite car nous n’avions pas à nous projeter dans la suite (si j’ose l’expression) !

    • Bill dit :

      Malbrouck, +1

    • Malbrouck dit :

      Et au détour des cours accélérés sur le fonctionnement de la justice américaine auxquels on a droit gracieusement je me demande si au lieu de parler de présomption d’innocence Élisabeth Guigou n’aurait pas du imposer le concept de présomption de vérité pour chaque protagoniste ! Voilà qui nous aurait évité bien des problèmes de langage ;-)ça ne fait jamais que 20 ans que je continue à penser que la question du langage est centrale dans bien des domaines !

    • Anthropia dit :

      +1

    • Bombay Magic dit :

      Mediacrite, desamuse… bravo pour les jeux de langue

    • polo shirts dit :

      I very happy to find this internet site on bing, just

      what I was searching for

    • cakal filmi izle…

      Thanks for the info….

    • Albatros dit :

      Magnétique

      indécente beauté talent indécent….

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis