• Non classé

    32 mots…

    Il y a quelques jours, je suis tombé sur un article, sur un site québecois, que j’ai décidé de laisser de côté, parce que je n’avais pas envie de raconter une histoire trop triste. De faire un numéro un peu plombant et donneur de leçon. C’est quand même mieux de raconter des histoires un peu marrantes et pimentées. J’avais donc décidé que cette information choquante, j’allais la zapper. Faire comme si je ne l’avais pas lue. Et puis, très tôt ce matin, en faisant ma tournée quotidienne, pas de chance, je suis retombé dessus. Je me suis dit que c’était un signe. Que je ne pouvais plus passer à côté. Fermer les yeux une fois c’est pardonnable. Deux fois, c’est de la lâcheté. Entrez…